4ème édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été annoncée

Visa For Music a annoncé une première partie des artistes sélectionnés par un jury spécial pour animer les showcases de la 4ème édition, qui se déroulera comme tous les ans en novembre, à Rabat du 22 au 25.

La liste est éclectique, riche et variée et il contient des artistes/bands d’ici et d’ailleurs. Des concerts qui sont l’occasion pour voir ses artistes préférés se produire en Live et aussi faire de jolies découvertes musicales.

Du côté du Maroc, cet évènement recevra Inouraz, Fayçal Azizi, Mobydick et Farid Ghannam.

Du côté de notre continent Africain on trouve, Rocky Dawuni de Ghana, DJ Lag de l’Afrique du Sud, Gangbé Brass Band du Bénin, Shishani & the namibian tales du Namibie, Marema du Sénégal.

La musique du Moyen-Orient sera de son côté présente avec le groupe TootArd originaire des Hauteurs du Golan syrien occupé, El Morabba3 de la Jordanie, Ali Asghar Rahimi d’Iran.

Visa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/2015/02/09/2eme-edition-du-visa-for-music-2015-a-rabat-du-11-au-14-novembre-2015/#60447924″> pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/category/visa-for-music/#30543480″> pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

 Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats

Update :

Découvrez la sélection officielle des showcases de la 4e édition du Visa For Music, il y en aura pour tous les goût :

3MA – Maroc / Mali / Madagascar

Afrotronix – Tchad / États Unis

Ali Asghar Rahimi – Iran

Armand Biyag – Cameroun

Aywa – Maroc / France

Black Jaguar – Maroc

Cordel – Portugal

Daraa Tribes

DJ Lag – Afrique du Sud

DJ Lutonda – Angola

Eusébia – Madagascar:

Fayçal Azizi – Maroc

Ghalia Benali & Maak – Tunisie

Hassan Boussou & Gnawa Racines – Maroc

Hisham Kharma – Egypte

Humanity Starz – Gambie

IALMA – Belgique

Inouraz – Maroc

JGAH – Corée du sud

Jihane Bougrine – Maroc

Jouvay Fest – Trinidad & Tobago

Jyssé – Nouvelle Calédonie

Kasba Maroc / Pays-Bas

Khansa Batma – Maroc

Lo Griyo – Ile de la Réunion

MAcAM – Maroc

Aïda & Babak Quartet – Maroc

Marema – Sénégal

Missy Ness – France/Tunisie

Lmoutchou AKA Mobydick – Maroc

Mokoomba – Zimbabwe

Nour Harkati & Aytma – Tunisie

DJ Paco Pigalle – Brésil / Maroc

Taxi Kabir – Allemagne / Maroc

Queen Koumb – Gabon

Raina Rai – Algérie

Roro Kaliko – Martinique

Sama’ – Palestine

Shishani & the namibian tales – Namibie

Siska – France

ST Fusion – Japon/Espagne

TootArd – Palestine

Italia Migrante – Italie

The Wanton Bishops – Liban

Kardes Turkuler – Turquie

Sekou Kouyate – Guinée

Planning des showcases :

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

La programmation de Jazzablanca est dévoilée

16806987_1716885371658704_683738668016389433_n

Le Festival Jazzablanca vient de dévoiler sa programmation de la 12ème édition, qui se déroulera du 08 au 16 Avril 2017 à l’Hippodrome Casa-Anfa autour de trois scènes ainsi que la scène dite BMCI, place des Nations Unies.

Il n’y aura pas que du Jazz pour le cru 2017 de Jazzablanca, au programme la présence des artistes de renom en têtes d’affiche tel que le trompettiste de jazz, Christian Scott, natif de la Nouvelle-Orléans, ou encore LP (auteure-compositrice et chanteuse pop-rock originaire de New York), le groupe Pink Martini (USA), Murray Head (Royaume-Uni), Roberto Fonseca (Cuba), Aaron (France), Robyn Bennett & Bang Bang (USA/France) et Atlantic Soul Orchestra (Royaume-Uni).

16835887_1722681397745768_4780169804335034377_o

D’autres artistes à découvrir sur scène : Ayoub El Machatt (Maroc), Ilyes Khattar Live Project (Maroc), Kéknyúl (Hongrie), Meryem Aboulouafa (Maroc/Italie), Faty.S Project (Maroc), Amine Dhobb (Maroc), Antonio Lizana Group (Espagne), Myles Sanko (Royaume-Uni), Habibi Funk (Allemagne), Jihane Bougrine (Maroc), Marinah & Chicuelo (Espagne), AMIN (Maroc), The Grey Stars (Belgique/Maroc), Ghoula (Tunisie), Marrakech Jazz Beat, l’Orchestre National de Barbès, Sahad and the Nataal Patchwork (Sénégal) et Gentleman’s Dub Club (Royaume-Uni).

16819066_1723931210954120_7323771284188515073_o

Le programme détaillé par ici.

Mettez votre casque, nous vous proposons un avant-goût avec cette playlist.

LP, le 8 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30

Pink Martini, le 9 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30

Christian Scott, le 10 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30

Murray Head, le 11 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30

Roberto Fonseca, le 12 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30

AaRON, le 13 avril, scène Anfa (Hippodrome de Casablanca) à 20h30.

Sahad and the Nataal Patchwork, le 16 avril, place des Nations Unies à 19h00  

 Gentelman’s Dub Club, le 16 avril, Place des Nations unies à 21h00

Web Site : http://www.jazzablanca.com/

3ème édition du Visa For Music @ Rabat, du 16 au 19 novembre 2016

Après deux éditions très réussite, Visa For Music « Africa Middle-East Music Meeting » vous donne rendez-vous pour la 3ème édition du 16 au 19 novembre 2016.

12401858_808717355920859_6646367297729783981_oVisa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats.

Showcases, Lives & Afters :

capture-decran-2016-11-02-a-14-00-24

Conferences :

14963381_10210681073052740_6196707231148107372_n

MERCREDI 16 NOVEMBRE

« La scène culturelle indépendante dans le monde arabe: vers le succès ou en décomposition? », en partenariat avec Al Mawred Al Thaqafy
Café Culturel/ Club Renaissance – 16h-17h30

JEUDI 17 NOVEMBRE

« La musique de l’Autre dans nos radios »
Villa des Arts – 10h-11h30
Modérateur : Francis Gay, directeur musique à WDR Funkhaus Europa
Intervenants : Bastiaan Springer,journaliste néerlandais spécialiste des musiques du monde
Alioune Diop,journaliste Radio Sénégal Internationale
Zachary Lipez, journaliste américain freelance
Sasha Gankin,journaliste BBC
GiorgosMarkakis, journaliste radio grec pour Kosmos
Argumentaire : Quelle est la place des « musiques de l’Autre », c’est-à-dire celles qui ne relèvent pas du paysage musical traditionnel, dans les radios du monde entier ? A travers les présentations d’animateurs radio d’Europe, d’Afrique et d’Amérique, c’est la manière dont les musiques du monde sont abordées, dans la diversité de leurs acceptions et selon l’endroit où l’on se trouve, qui sera au cœur de cette conférence.
« S’engager pour la diversité culturelle : une charte pour les musiques du monde »,en partenariat avec Zone Franche.
Villa des Arts – 12h-13h30
Modérateur : Thomas Laou-Hap, directeur de Zone Franche
Intervenants : Birgit Ellinghaus,directrice Alba Kuntur
Percy Yip Tong,directeur CyperProduktion,
Jody Ackland, consultante et programmatrice indépendante
Argumentaire : Protéger et promouvoir les expressions culturelles dans leur diversité est l’objectif des conventions UNESCO de 2003 et 2005. Dans le prolongement de ses initiatives internationales, Zone Franche, le réseau des musiques du monde, propose avec plusieurs réseaux et fédérations, la création d’une Charte internationale des musiques du monde pour promouvoir les droits culturels et exprimer nos valeurs à l’encontre de la fermeture des frontières, des freins à la mobilité artistique et des politiques basées sur la peur et le repli sur soi.
Cette charte vise à unifier sous les mêmes principes les professionnels de la filière des musiques du monde. La conférence sera l’occasion de discuter et de débattre de son contenu, de ce qu’elle pourrait impliquer et des perspectives d’actions pour l’avenir.

VENDREDI 18 NOVEMBRE

« L’intégration des artistes immigrés ou exilés dans l’espace culturel d’accueil », en partenariat avec le Ministère chargé des Marocains Résidents à l’Etranger.
Goethe Institut – 10h-11h30
Modérateur : à confirmer
Intervenants : Hannibal Saad, manager etdirecteur artistique de Global Week 4 Syria et Syrian Music Lives
Fahad Bastos, fondateur et membre du groupe Africa United
Jah Bongo, membre du groupe Jah Bongo & the Zion Rock
AmaniSemaan, directrice de festival Beytouth&Beyond
Mohamed Doumbia, directeur du Festival sur le Niger
Christian Adda, directeur du Centre Culturel Africain à Rabat
Argumentaire : Certes, nul n’est prophète en son pays, si l’on se réfère à quelques réussites exceptionnelles d’artistes ayant emprunté les chemins de l’exil. Cependant, et en général, la route du succès n’est pas toujours chose aisée pour un musicien ou chanteur vivant loin de chez lui : embûches administratives, difficulté à toucher le grand public, problèmes de diffusion et de promotion…
Cette conférence tentera de cerner tous ces paramètres et s’appuiera sur le parcours de certains artistes.
« Expériences et enjeux de la mobilité artistique en Afrique », en partenariat avec Afrikayna.
Goethe Institut – 12h-13h30
Modérateur : Ghita Khaldi, présidente d’Afrikayna
Intervenants : Didier Awadi, rappeur et musicien, studio Sankara
Hicham Bahou, co-directeur de L’Boulevard,
Mamou Daffé, directeur du Festival sur le Niger
Argumentaire: Comment la circulation des artistes et des opérateurs culturels du continent impacte sur le développement des marchés de la musique en Afrique ? Quel état des lieux faire de cette mobilité, partant de l’existant et en passant par les freins rencontrés par les opérateurs et artistes du continent?  C’est sur ces questions que souhaitent se prononcer les intervenants de cette conférence conscients de l’importance de l’activation de ce levier, nécessaire à la croissance espérée pour les industries culturelles africaines.

SAMEDI 19 NOVEMBRE

« L’export : mode de fonctionnement des marchés historiques, nouveaux marchés et perspectives d’avenir »
11h-12h00 // Villa des Arts, Rabat
Modérateur : Mounir Kabbaj, directeur de GingerSounds
Intervenants : Magali Berardo (Italie),directrice de Musicalista
Stefanie Schumann (Allemagne),directrice de Delicious Tunes
Emmanuelle de Decker (Inde),directrice de Gatecrash
Jun-Lin Yeoh (Malaysie),directrice artistique de JL Production
Min Kim (Corée du Sud),manager générale du HwaeomSpiritual Music Ritualet fondatrice de SonicIslands
Alejandro Orellana (Chili), directeur du Womad,
Todd Puckhaber (Etats-Unis),senior manager à SXSW
Ben Oldfield, vice-président The Orchard – France, Benelux, Afrique de l’Ouest
Argumentaire : Les musiques du monde constituent un marché riche et hétérogène implanté différemment selon les pays.  A travers la présentation de marchés d’Europe et d’Asie en passant par l’Amérique et l’Afrique, il s’agira, lors de cette conférence, de saisir les possibilités d’exporter sa musique vers ces territoires : anciens et bien connus pour certains, nouveaux et prometteurs pour d’autres.
« Economie culturelle en Afrique »,en partenariat avec Arterial Network
15h-16h00 // Villa des Arts
Modérateur : Monza, artiste et producteur
Intervenants : Mamou Daffé,directeur Festival sur le Niger
Jean-Pierre Seck,journaliste, éditeur, producteur, fondateur label 45 Scientific
Jean Rémy Ogoula Latif, entrepreneur culturel, Plateau Jeune Création Libreville
Argumentaire : Comment soutenir et développer la création en Afrique ? Quels enjeux pour le marché musical à l’ère du numérique? Quelle solution viable et comment agir en réseau et en synergie pour une économie culturelle plus performante ? Telles sont les questions à propos desquelles les intervenants de cette session vont débattre pour apporter des éléments concrets de réflexions et de démarches.

Ateliers & Formations :

15036675_10210683037781857_4068903082361300535_n

Atelier d’introduction à la production musicale : prise de son et mixage

en partenariat avec le British Council, The nerve Center et la Fondation Hiba
16 – 18 novembre / Hiba-Lab / 10h-16h
Intervenants: Glenn Rosborough, artiste compositeur et producteur
Mike O’Connell, ingénieur du son du Nerve Centre d’Irlande du Nord
Pour cet atelier d’introduction à la production musicale, les artistes sélectionnés auront l’occasion d’enregistrer et mixer une chanson en solo ou en groupe avec les experts Britanniques pendant une journée.
Ce soutien est destiné aux artistes ne disposant pas d’un accès régulier à un lieu de production équipé ou à un studio ainsi que l’expertise d’un producteur.

Formation en production et management d’artistes

16 – 18 novembre / Institut Français / 10h à 13h
Intervenants: Mounir Kabbaj, fondateur de Ginger Sounds, Booking et Management d’artistes de la Méditerranée et d’Afrique
Victor Gonon, booking,Ginger Sounds
Une formation courte et intense en production et management d’artistes dans le secteur de la musique, dans un objectif de développement des compétences locales en Afrique et Moyen-Orient, avec un ancrage dans les réalités locales et une vision internationale du secteur et de l’industrie musicale. L’objectif de cette formation est de développer une vision entrepreneuriale de la culture en accompagnant les opérateurs culturels et de renforcer la connaissance et la maîtrise des outils de management/production pour les acteurs culturels.

Développer votre projet musical à l’international

sous l’égide de l’AIECF (Association internationale des experts culturels francophones) avec le soutien de Wallonie-Bruxelles Musiques
19 novembre / Institut Français / 10h-13h
Intervenants : Patrick Printz, directeur Wallonie-Bruxelles Musiques
Poney Gross, Zig Zag World (Mokoomba, Vocal Sampling, Manou Gallo)
Mounir Kabbaj, fondateur de Ginger Sounds, Booking et Management d’artistes de la Méditerranée et d’Afrique.
Patrick DUVAL, Rocher de Palmer/Musiques Métisses
Quelles sont les attentes des professionnels du milieu musical dans les pays du Nord quant aux propositions artistiques qui leur sont présentées ? Manager, agents, labels, programmateurs de festival et de lieux vous donnent leurs conseils.

Petite presentation de quelques Artistes/Bands presents @ Visa For Music 2016 :

« Maloya electronics of Labelle lives at first as an experience, an accelerator of imagination. Either sung or either declaimed, in the tradition of fonnkèrs from Réunion Island, rhythmical, electronic or more experimental, he is constantly surprising by his capacity to pull atmospheres and by the introspection which he generates. The universe of Labelle unites Maloya (from Réunion traditional music) and electronics, colored with Indian and African touches, to give birth to a new shape flirting with the universality. On stage, Labelle lives in its music and invites the public in the meditative depth, in the dance, even in the trance.»

« Yacine & The Oriental Groove est un nouveau projet de Yacine Belahcen. En collaboration avec Yannis Papaioannou et le son puissant de son oud électrique, la bande a lentement commencé à développer son propre son unique dans l’interprétation de chants traditionnels et en faisant leurs proprescompositions. Des sons électriques et électroniques traversant tout le pourtour méditerranéen et ouvrant une fenêtre musicale pleine d’énergie et d’innovation avec des résultats surprenants comme leur reprise du classique traditionnelle algérien « Goumari ».»

« 47Soul est la véritable figure de proue du dabke et du mijwez, musiques qui puisent leurs racines dans les atmosphères échauffées des mariages levantins, remixés à la sauce électro-dubstep. Fondé entre Jaffa, Amman, Ramallah et Washington, le groupe redonne un coup de fouet à ces styles traditionnels avec des synthés distordus, des chants engagés et percussions endiablées.»

« H-KAYNE est un groupe de Meknès, leader du hip-hop Marocain. Formé en 96 sous le nom de ‘DOGS’ puis ’15/3-MKS’, ‘H-KAYNE’ se présente en 2003. Avec leurs sons groovy à influences orientales, leurs paroles, à l’opposé du gangsta-rap, eux parlent d’espoir et d’optimisme à travers des textes potables et populaires.»

« Les débuts de l’histoire FREEKLANE commencent par la rencontre du chanteur et des deux guitaristes à l’université. Une aventure qui est devenue plus fructueuse avec l’arrivée du claviériste , du Bassiste et du Batteur en 2011. En 2013, les Freeklane enregistrent leur premier album « Lalla Mira », auteur des textes et Compositeurs de Musique de cet album interprété en algérien, et en français. Inspirés d’un vécu social, politique, humain et sensationnel.»

« Le quintet, composé d’artistes marocains et subsahariens résidant au Maroc nous offre des sonorités nouvelles, issues d’un travail commun, nourries de rencontres et de voyages. En anglais, arabe ou espagnol, Africa United nous interpelle, nous touche et nous livre des mélodies entêtantes sans jamais perdre de vue son objectif : abolir les frontières physiques et musicales. Le groupe Africa United a vu le jour en 2006 grâce à l’initiative d’un chanteur comorien, Fahad Faisoil.»

« Le groupe LABESS (qui signifie « tout va bien » en arabe), c’est le charismatique auteur compositeur interprète d’origine Algérienne, Nedjim Bouizzoul accompagné des talentueux Pierre Emmanuel Poizat, à la clarinette, des percussionnistes Takfarinas Kichou et Anes Beglerbegovic ainsi que de Georgi Stankov à la basse. Nedjim qui chante tantôt en arabe tantôt en français, célèbre la tolérance et la liberté sur des mélodies riches et festives qui voyagent du flamenco Espagnol, à la guaracha Cubaine en passant par les musiques métissées du monde arabo-berbère et de l’Afrique Noire.»

« Ghoula is a tunisian self-taught musician and producer, creating genre-defying sounds, through both acoustic recording styles and electronic beat-making. He dedicated his career to creating and refining a unique sound-defying style. A sound that attracts music lovers. It is a true harmony between acoustic samples and the finest electronic beats with a touch of north-african vibes. It is magical.»

« Fatima Ezzihar, alias Fatima Tachtoukt, est considérée comme l’espoir du répertoire des Rways. Et pour cause ! La musique amazighe a depuis toujours animé cette jeune artiste, et plus particulièrement le répertoire de Raïssa Rkia Talbensirt, à qui elle voue une admiration sans limites. Les prémices de sa carrière, elle les doit à sa participation à un concours organisé par Radio Plus en 2007, Ddu tafukt, duquel elle ressort vainqueur parmi plus de 300 participants. L’année suivante voit donc naître son premier album, au travers duquel elle rend hommage aux Rayssate qui ont bercé son enfance, à l’instar de Raïssa Fadma Tagourramt, Raïssa Ftuma Talguercht, Raïssa Sfiya Oult Telouet et Raïssa Fatima Tihihit Mqorn.»

« Ali Khattab is an Egyptian composer and guitarist who combines the elements of two musical worlds and traditions: The Arab-Oriental and the Flamenco.»

« Ibaaku, dernier d’entre les noms qu’il s’est donnés, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son. Son itinéraire créatif, précocement entamé à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, l’a progressivement mené vers différents genres qu’il habite, hip-hop, soul, jazz, folk, toujours momentanément, toujours à leurs frontières. Sa musique procède aussi bien de la ruche urbaine qu’est Dakar avec ses banlieues alentour, où il installa un studio d’enregistrement, que des vertes étendues de la Casamance et les paysages accidentés de la Sardaigne, où il aime à se retirer, se perdre pour mieux se retrouver.»

« Carlos Lopes est un auteur compositeur interprète Cap Verdien. Il évolue entre les musiques traditionnelles de son île d’origine et la musique soul. Ces chansons sont basées sur des rythmes traditionnels tel le batuku, la morna, le funana, autant de vibrations puisées dans ses racines africaines et son île d’origine, Santiago. Dans ses textes, Carlos Lopes emploie un vocabulaire subtil, entre voix ancestrales et figures poétiques contemporaines. Sur scène ses longues danses qui approchent la transe contaminent inévitablement le public qui se prend au jeu et transpire avec lui toute la durée du show.»

« Né en Martinique, E.sy Kennenga grandit entouré de la passion musicale de ses parents. Dès l’âge de 5 ans, il étudie la guitare, s’y consacre et ne la quittera plus. A 14 ans, il réalise ses premières compositions et se présente au public au sein du groupe One Day où il forge sa propre expérience de la scène. En 2001. Il a rencontré le grand compositeur martiniquais Joël Jaccoulet et il a intégré le B.Carribean Crew composé à l’époque de Goldee et Perle Lama.»

« Né en 1985, originaire du Transkei, Bongeziwe Mabandla est l’étoile montante de la musique folk sud-africaine, proposant une fusion de folk xhosa, de hip hop, de soul et de dub. Inspirée par des artistes comme Laurynn Hill et Busi Mhlongo, il commence à développer son style propre.»

« Karyna Gomes est une chanteuse de la Guinée Bissau. Elle a commencé à chanter la musique Gospel en 1997 à Sao Paulo, Brésil à l’âge de 21 ans, alors qu’elle a étudié le journalisme. Sa passion pour la musique vient du bas âge une fois qu’elle a grandi entouré de musiciens en Guinée-Bissau, et conséquemment de la musique traditionnelle et urbaine de son pays, mais aussi les rythmes du monde entier.»

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

2ème édition du Visa For Music 2015 @ Rabat, (Jour 1 : Le 11 novembre 2015)

Visa For Music, 1èr marché professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient. Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et se veut être une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces pays.

A la fois festival et salon professionnel, Visa For Music s’est imposé en 2 ans comme un rendez-vous international inévitable, faisant de Rabat une plaque tournante où se joue en partie l’économie des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient.

Tout a commencé le 11 novembre 2015, avec l’ouverture du salon professionnel dédié à la musique et l’industrie musical en Afrique et moyen-orient au théâtre Mohammed V, et la conférence de presse qui s’est tenue vers 16h00 à la grand salle du Ministère de la culture avec la présence de M. le ministre Mohammed Amine Sbihi, le president de la Fondation Hiba M. Younes Boumehdi, le directeur du Visa For Music M. Brahim El Mazned, et des journalistes nationaux et internationaux.

aaaVers 18h00 la cérémonie d’ouverture commence au theatre Mohammed V, déjà il est facile de remarquer qu’il y a plus de monde présent que la 1ère édition, les showcase de l’ouverture commence avec le virtuose du Oud « Said Chraibi » Allah yra7mou, un artiste qui a beaucoup apporté à la scène artistique nationale, instrumentiste reconnu à l’échelle aussi bien nationale qu’internationale, un véritable découvreur de talents, avec son sextet, ils était accompagné par des merveilleuses voix féminine marocaine, un grand bonheur en saveur marocaine. Que son âme repose en paix.

ssLe 2ème showcase était avec Creole, un trés bon projet des îles de San Andres et Providencia en Colombie, ils ont enflammé la scène du théathre Mohammed V avec des sonorité de la fête caribéenne.

AA

Le 3ème showcase était avec Blick Bassy, sa voix perchée, son phrasé alerte et son joli folk bassa basculent dans une autre ­dimension le public present au theatre Mohammed V pour cette soirée d’innauguration de Visa For Music 2015.

AAA

Le 4ème et le dernier showcase était avec le groupe du rock authentique « Cairokee », c’est parmi les groupes égyptiens les plus célèbres du moment, qui a enchanté le public avec leur magnifique repértoire de chansons révolutionnaires.

AAAA

Retour en images sur cette magnifique 1ère journée :

Untitled

 

L’artiste franco-tunisien, eL Seed, métamorphose un quartier au Caire dans son tout nouveau projet « Perception »

« Perception », le tout nouveau projet de l’artiste franco-tunisien eL Seed, vient de se dévoiler au monde entier avec les premières photos de l’artiste.

Le projet « Perception » n’a pas fini de faire parle de lui au regard du caractère spectaculaire et grandiose de l’oeuvre. Ce « calligraffiti » anamorphique géant couvre en effet plus de 50 bâtiments dans le quartier des chiffonniers de Manshiat Nasser au Caire, là où vit et travaille la communauté copte Zabbaleen dont la ville utilise les services « bon marché » pour débarrasser au plus vite les ordures de la capitale.

el-seed-perception-le-caire_13

eL Seed, ce jeune franco-tunisiende 35 ans mélange l’art de la calligraphie arabe à celui des graffitis. Muni de ses bombes de peinture, eL Seed fait parler les murs du monde entier, et cette fois il a décidé de redonner vie  et de métamorphoser un quartier au Caire (Egypte).

En effet, dans son nouveau projet intitulé « perception » eL Seed s’attaque au quartier Manshiyat Nasr au Caire, le quartier Chrétien des chiffonniers. Dans ce dernier, la communauté copte de « Zaraeeb » collectionne les ordures de la ville, et ce, pendant des décennies. Ces chiffonniers font le tour de la ville pour collecter les choses usagées pour ensuite les recycler. Bien qu’il contribuent à nettoyer la ville, ils sont perçus comme étant de sales gens. Leur quartier est marginalisé et congédié.

1-9

Pour apporter un peu de lumière à cet endroit et à cette communauté, eL Seed a créé un morceau anamorphique qui couvre près de 50 bâtiments qui sont visibles uniquement à partir d’un certain point de vue à partir d’une colline « Moqattam ». Cette oeuvre d’art grandiose transcrit les mots de Saint Athanase D’Alexandrie, un évêque copte du 3ème siècle, qui disent : » Toute personne qui veut voir la lumière du soleil, doit  s’essuyer les yeux d’abord ».

Dans un statut publié sur son compte Facebook, eL Seed a déclaré que créer cette oeuvre dans cet endroit en question était l’une des plus incroyables expériences humaine qu’il n’a jamais eue. Il a dans ce contexte affirmé que les habitants de « Manshiyat Nasr » sont généreux, honnêtes et forts alors qu’ils ont reçu le nom de zabaleen (récolteur de la poubelle des gens). Ces derniers ne vivent pas dans la poubelle, mais de la poubelle. Ils sont ceux qui nettoient la ville du Caire, a écrit eL Seed.

Un très beau travail qui surpasse l’artistique pour devenir une oeuvre d’art humaine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

11ème édition du Festival Jazzablanca @ Casablanca, du 16 au 24 Avril 2016

12744048_1292846740729238_969985354924685208_n

Le Festival Jazzablanca vient de dévoiler 6 noms de dingue pour sa programmation de la 11ème édition, qui se déroulera du 16 au 24 Avril 2016.

La chanteuse américaine d’RNB Soul Macy Gray pour une première fois au Maroc. Découvrez « I Try » en live session @ KEXP avec Galactic :

Le bassiste virtuose camerounais Richard Bona :

La chaleureuse hypnotise Marocaine Zahra Hindi, avec sa voix soul. Retour en video de sa rencontre avec le talentueux Mehdi Nassouli @ Festival Gnaoua 2015 :

Le retour de Melody Gardot, l’américaine à la voix de velours. Retour en video sur son live @ Festival Jazzablanca 2013 :

Le grands compositeurs Yougoslave Goran Bregovic avec sa musique tzigane et sonorités du monde :

Le chanteur-compositeur et multi-instrumentiste Jamie Cullum avec ces sonorités du Pop-Jazz anglais :

Voici les détails du programme de la scène de l’hippodrome d’Anfa :

  • Macy Gray le samedi 16 avril
  • Richard Bona le dimanche 17 avril
  • Zahra Hindi le lundi 18 avril
  • Melody Gardot le mardi 19 avril
  • Goran Bregovic le mercredi 20 avril
  • Jamie Cullum le jeudi 21 avril

Save the date !!!

10372197_1292830357397543_5529481958228414009_n

Web Site : http://www.jazzablanca.com/

FB Page : https://web.facebook.com/JazzablancaFestival/

 

Nuits Sonores Tanger 2015, du 8 au 11 octobre 2015 @ Tanger, J’y étais ! Quelle belle experience !

la 3ème édition du festival Nuits Sonores de Tanger faisait vibrer Tanger avec des concerts, des projections de films, des rencontres, des conférence, des débats et des Extras…

J’ai pris quelques photos et quelques vidéos. Et maintenant, je vous montre et je vous raconte.

J’y ai vu Para One qui a présenté une création Electro-Gnaoua avec le talentueux Mehdi Nassouli, il y avait aussi SUUNS, Islam chipsy EEK, Niños du Brasil, Abschaum & Abdelhamid El Jouhayni des fils du détroit, ou encore Crocodiles et des magnifique DJ set de Mino S, Pablo Valentino, Mehmet Aslan vs Kaan Duzarat.

Des conférence et debat sur des recommendations sur la politique culturelle au Maroc avec avec Mehdi Azdem de l’association Racines et Ferdinand Richard de l’A.M.I / Fonds Roberto Cimetta, ou encore la conference de « Nouveaux médias face aux reseaux sociaux : Nouveau souffle de la creation marocaine? » avec Nizar Idrissi Zouggari de l’ONOrient, Ghita Zine journaliste indépendante, Jean-Sebastien Josset de Jeune Afrique, cette conférence a été animé par Arnaud Contreras de RFI / France Culture.

Jour 1 : Le 08 Octobre 2015

Tout a commencé le 08 octobre 2015 au Cinémathèque de Tanger avec une rencontre avec Izza Genini autours du Maroc d’Izza suivit par la projection de son documentaire « Gnaouas ».

aaa

En dehors devant les portes de cette cinémathèque, le publique des Nuits Sonores de Tanger avait rendez-vous avec un Live set d’Amine Boucetta et Alban, un mélange de musique électroniques et la musiques Aissaoua et traditionnel marocaine, suivit par une jolie clôture de cette journée d’inauguration avec un set Disco, Groove de Waxist.

aaa

Preview :  Inauguration Le 08/10/2015 @ Cinémathèque de Tanger, w/ Amine Boucetta & Waxist

Jour 2 : Le 09 Octobre 2015

La journée commence vers 15h00 au Palais Moulay Hafid avec 2 conférences (Recommandations sur la politique culturelle au Maroc, en partenariat avec Racines + Coopérations culturelles Europe-Maghreb : en faveur de la diversité culturelle !) + la projection-débat de Transes de Ahmed El Maanouni suivi d’un échange avec la grande Izza Génini.

A

Vers 19h00 Mémoires d’avenir donne l’ouverture de la Nuit 1, les concerts démarrent avec Abschaum, un nom allemand (traduisez par « racaille » ou « paria », ce qui met en joie) mais un artiste lyonnais, Chris Poincelot de son petit nom, guitare-synthé, tatouages pleins les bras, en rencontre avec Abdelhamid En Jouhayni des fils du détroit, le Lyonnais dit avoir grandi avec le plus sombre de la scène ouest-allemande des eighties, DAF ou Einstürzende Neubauten. Ca se sent un peu.

A1

Preview :  Abschaum & Abdelhamid El Jouhayni live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

Suuns maintenant, Là, un doute : est-ce vraiment un groupe de rock ? Suuns, ces Canadiens que je croyais connaitre si bien ? Ici, les basses percutent avec l’efficacité d’un set techno. Les guitares saturées pourraient être des drones d’acid-house. Les murmures psychotiques de Ben Shemie, eux, sont à peine humains : un robot programmé pour combattre la raison en ferait autant.

A2

Preview :  Suuns live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

J’arrive devant les Niños du Brasil juste après Suuns, pseudo un poil trompeur derrière lequel opèrent deux Italiens furibards qui, sur fond d’électro-techno-punk vrombissante, braillent et frappent comme des sourds sur leurs kits de batterie, tout en se jetant de temps à autre dans le public. Entre concert dantesque et happening carnavalesque, un ahurissant chaos scénique (et sonique).

A1

Preview :  Niños du Brasil live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

La rencontre Electro-Gnaoua attendu entre le DJ français Para One et la troupe de talentueux Mehdi Nassouli était parfaite, la fusion entre l’électro du DJ et les rythmes entêtants du guembri, des tambours, Ghayta et qraqebs ont fait bouillir le public déjà chaud après le live endiablé du groupe Niños du Brasil.

A2

Preview :  Para One avec Mehdi Nassouli live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

La clôture de cette nuit était avec 2 beaux sets, le 1er de Para One et le 2ème de Mino S.

A3

Preview :  Para One live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

Jour 3 : Le 10 Octobre 2015

La journée commence vers 15h00 toujours au Palais Moulay Hafid, avec 2 conférences (Nouveaux médias face aux reseaux sociaux : Nouveau souffle de la creation marocaine? + Vers une revolution culturelle à partir du Maroc) + la projection-débat d’Electro Chaabi de Hind Meddab avec un echange entre cette dernière et Islam Chipsy EEK.

AA

Vers 19h00 Mémoires d’avenir donne l’ouverture de la Nuit 2, un 1er concert avec Eva from Morocco suivit par un magnifique live de Crocodiles Band plein d’energie Rock, Garage et Punk.

A4A5

Preview :  Crocodiles live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

Islam Chipsy EEK maintenant, Là ou le cocktail de percussions et de sonorités orientales vous transporte au Caire, dans un orchestre populaire, et vous donne envie de danser, danser jusqu’à l’épuisement. L’un des sommets de Nuits Sonores.

A1

Preview :  Islam Chipsy EEK live @ Palais Moulay Hafid de Tanger

Après la magnifique prestation d’Islam Chipsy EEK, le temps pour un beau set de l’artiste DJ strasbourgeois Pablo Valentino suivit par un magnifique set de clôture de Kaan Duzarat vs Mehmet Aslan, 2 DJs producteurs d’origine turque, une de mes plus belles découvertes, un set qui a mélangé plusieurs styles de musique avec des passage incroyable. Et comme disait Mehmet Aslan après ce set « …Despite our shorter than expected set at Nuits sonores Tanger with Kaan Duzarat I was happy with the result because our plan to play slower to mix up the crowd worked out really well. The team of Nuits sonores put great effort to this festival, which is an experiment, free for everyone and hard to manage with the cultural differencies. Merci a tous… And if Kaan managed to record the set, there will be even a recording to listen soon… »

A2

Preview :  Kaan Duzarat vs Mehmet Aslan Set @ Palais Moulay Hafid de Tanger

Merci à toute l’équipe de l’organisation pour cette magnifique édition… A la prochaine expérience des Nuits Sonores de Tanger…

Retour en images sur cette magnifique expérience des Nuits Sonores de Tanger 2015 (Album Facebook sur la page officielle « Event Lik »)

aa