12ème édition du Festival Timitar 2015 @ Agadir du 22 au 25 juillet 2015

11659248_912424148817670_4323927283306840909_nLa 12ème édition du Festival Timitar signes et culture aura lieu à Agadir du 22 au 25 2015. cet événement organisé par l’Association Timitar depuis 2003, et appuyé par tous les acteurs économiques, administratifs et culturels de la région Souss-Massa-Draâ, invite le public marocain et étranger à partager une expérience musicale intense, tout en en célébrant la musique riche du patrimoine Amazigh.

La musique amazighe règnera sur les scènes de ce festival avec une programmation aussi exigeante Ahwach ainsi que de célèbres «Rayss» dont Rayssa Tihihit, Rayss Outajajt, Ikabaren, Imdyazen et autres…

Hindi Zahra, Diana Haddad, Macadi Nahas, Youri Buena Ventura, le fils du légendaire guitariste malien Ali Farka Touré « Vieux Farka Touré », Bachar Khalife, Khansa Batma, Mazagan,Don bigg, Saida Charaf, H-kayne, Réda Taliani et maître virtuose raffiné du OUD (luth) Driss Maloumi seront également au programme de ce rendez-vous incontournable.

Le programme complet de cette édition :

11692610_915764508483634_3101152427084279857_n

11707377_481948288647168_7587070471009839014_n

Découvrez dans ce teaser les artistes qui se produiront à Agadir :

En 12 ans d’existence, l’événement qui attire depuis 2003 plus de 40.000 festivaliers se déroulera sur 3 scènes, place Al Amal, place Bijawane et théâtre de Verdure, qui accueilleront une quarantaine de concerts et de spectacles en plein air et qui restera avec le même Esprit : partage, découvertes et ouverture sur le monde en sont les maîtres mots.

À noter que cette année Timitar rendra hommage à Oum Kaltoum en invitant la Jordanienne Macadi Nahhas à reprendre quelques uns des titres qui l’ont rendue célèbre.

L’équipe du festival lance une application mobile pour suivre Timitar :

11709614_917571364969615_8620022685889615900_n

Sites web, pages sur les réseaux sociaux, blog, documents support papiers, ne suffisent plus, c’est vers les applications mobiles que se tournent aujourd’hui les principaux rendez-vous culturels du royaume. A l’image du festival emblématique de la région du Souss, Timitar, qui vient de lancer l’application officielle du festival.

Disponible depuis le 27 juin sur l’App store d’IOS (Apple) et le Play store d’Android, l’application «Timitar» comprend le programme du festival, toutes ses actualités ainsi qu’une médiathèque avec les photos et vidéos des éditions précédentes. Pendant le festival, l’application deviendra un must puisqu’elle sera actualisée en temps réel avec les nouveautés, photos, et actualités à propos de chacune des scènes et chacun des artistes du festival.

Retour sur la 11ème édition de ce magnifique Festival : ICI

30 belles photographies du Maroc que l’on ne peut pas s’empêcher de regarder

Il n’y a pas de doute, le Maroc a tout. Une riche culture (mélange d’arabe, berbère, et d’autres influences africaines et européennes), une histoire ancienne (habitée depuis l’époque paléolithique), et une géographie variée (des plages, des plaines agricoles, des montagnes), et surtout de la nourriture savoureuse.

1- Des femmes qui font la lessive…en pleine rivière

11

Philippe Lafond
“HAUT ATLAS, L’EXIL DE PIERRES”, PHOTOGRAPHIES DE PHILIPPE LAFOND, TEXTE DE TAHAR BEN JELLOUN, EDITIONS DU CHÊNE, 1982.

2- Une caravane de chameaux dans le désert

22

Le trekking à dos de chameau est une chose très populaire à faire lors de la visite au Maroc. Ceux-ci peuvent être des excursions courtes ou des excursions sur plusieurs journées.

Photo: Lalo Fuentes

3- Des enfants berbères

33

Les Berbères sont indigènes en Afrique du Nord. La plupart qui parlent berbères résident au Maroc et en Algérie, bien que de petites communautés vivent aussi ailleurs en Afrique et en Europe. Il y’a 25 à 35.000.000 de personnes qui parlent le berbère en Afrique du Nord.

Photo: Paul Sullivan

4- Des chèvres dans un arganier

44

Dans et autour de la ville d’Essaouira sur la côte atlantique, les chèvres se adaptent souvent les arganiers. Ces arbres sont endémiques à la région; un produit intéressant fait de la combinaison de l’arbre et de chèvre est l’huile d’argan. Traditionnellement, les stands des fruits les chèvres mangeaient été récoltées à partir de leurs déchets pour produire de l’huile. Aujourd’hui, la plupart de l’huile est produite par extraction par pression.

Photo : Grand Parc – Bordeaux, France

5- La solitude dans le désert

55
Le désert du Sahara est le troisième désert le plus chaud dans le monde. Il occupe une grande partie de la partie sud-est du Maroc.

Photo: A~~~

6- La palmeraie

66

Marrakech compte plus de 180 000 palmiers, ainsi que orangers, de figuiers, de grenadiers, et d’oliviers.

Photo: WiLPrz

7- Le couché de soleil du Sahara

77

Selon l’inclinaison de l’axe de la terre, le désert du Sahara oscille entre sec et humide. Dans environ 15000 années, il sera vert.

Photo: Christopher L.

8- Azilal

88

“Ce paysage m’a donné des instants de sérénité, de quiétude, brefs mais très intenses.”

Photo : Mohammed Amraoui

9- Le moussem de Tan-Tan

99

Le Moussem de Tan-Tan est un rassemblement annuel des tribus du Maroc et de l’Afrique du nord-ouest. Le premièr moussem officiel a eu lieu en 1963; il est destiné à «promouvoir les traditions locales et de faire de cet événement un lieu d’échange, de rencontre et de célébration.” Sur cette photo, ce sont des cavaliers participant à la «tbourida” ( “fantasia”), dans lequel ils mettent en valeur leurs capacités de manutention chevaux.

Photo: Fr Maxim Massalitin

10- Les escaliers bleus

111

Chefchaouen, ville dans le nord ouest du Maroc, est bien connu pour ses bâtiments bleus. Elle est aussi populaire comme étant une destination shopping grâce à un artisanat local unique et son fromage de chèvre tout aussi unique. Elle a été fondée en 1471.

Photo: Ana P. Bosque

11- Les gorges de Dadès

222

La route menant vers le bas dans (ou à partir) les gorges du Dadès. La rivière du Dadès sépare les montagnes de l’Atlas et l’Anti-Atlas, et sa vallée est le foyer de centaines de kasbah berbères.

Photo: Rosino

12- Un champs de lauriers dans la vallée du Dadès

333

“Quel meilleur jardin que ce champs de lauriers dits sauvages?”

Photo : Mohammed Amraoui

13- La plage de Temara

444

Témara est une ville située juste au sud de Rabat sur la côte nord-ouest du Maroc.

Photo: WiLPrZ

14- Des pieds

555
Cette photo des pieds de vache à côté de chaussures pour femmes a été prise dans la médina de Rabat. Rabat est la capitale du Maroc, qui abrite 1,2 million de personnes. Il a été décerné 2ème place dans les destinations de voyage de Top 2013 par CNN.

Photo: Rosino

15- Le mouvement en flou

666

Une Capture fantastique d’une mère et ses enfants sur un chariot tiré par des chevaux, une méthode commune de transport au Maroc.

Photo: Dominik Golenia

16- La route pour la montagne

777
Une grande partie du Maroc se trouve sur la côte nord et l’intérieur au niveau de l’est est plutôt montagneux. Le plus haut sommet est le Jebel Toubkal, son sommet s’élève à 13 665 pieds (4,165m) au dessus du niveau de la mer.

Photo: Vincepal

17- La tannerie de Fès

888

Fès, ville fondée en 789, est très appréciée pour la qualité de ses cuirs. Le bronzage est le processus qui transforme les peaux d’animaux au cuir; elle modifie la structure de la protéine de la peau à conserver.

Photo: Pejman Parvandi

18- Les tagines de Marrakech

999

Traditionnellement, le tajine est fabriqué à partir de la céramique et a été historiquement utilisé par les Berbères. Il est généralement utilisé pour ralentir-ragoût de viandes et de légumes; tajines non vitrés donnent la nourriture une saveur plus authentique.

Photo: Manuela de Pretis

19- L’Atlas

1111

Plusieurs personnes pensent qu’au Maroc il n’y a pas de neige. Il neige beaucoup sur les montagnes marocaines. La chaîne de l’Atlas se étend 1,600 miles à travers le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

Source

20- Le musicien ambulant

2222
Cette artiste de rue à Marrakech joue le guimbri. L’instrument à trois cordes est traditionnellement utilisé par les musiciens Gnawa. Ce dernier emet des sons semblables à une contrebasse.

Photo: Ahron de Leeuw

21- Les cônes d’épices à Marrakech

3333
Une des images les plus emblématiques de Marrakech: coloré, épices coniques. Les épices ont été importées au Maroc pour des milliers d’années, certains sont plus communs à savoir la cannelle, le cumin, le curcuma et le safran.

Photo: Guillen Perez

22- Une tempête de sable

4444

Le meilleur moment pour visiter le Maroc si vous voulez éviter les tempêtes de sable est en dehors de Février-Avril.

Photo: Manuela de Pretis

23- Ait Benhaddou

5555

Cette kasbah qui se trouve près de Ouarzazate, est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Elle a servi de décor de cinéma pour les films à savoir La Momie, Gladiator, et Babel.

Photo: Alexander Cahlenstein

24- Père et fils

6666

Cette photo, prise à Rabat, capture un beau moment entre père et fils.

Photo: ZL-Photography

25- Chefchaouen

7777

Voici une preuve que tout Chefchaouen n’est pas bleu! La ville tire son nom des deux sommets qui se élèvent au-dessus, qui ressemblent à des cornes de chèvre: Chaoua.

Photo: Jean-Francois Gornet

26- Azrou

8888

Photo : Soumaya Dakhissi

27-Le souk d’Agadir…

9999

“…On y trouve vraiment tout !” Sur cette photo, un chat qui fait sa sieste a trouvé son aise sur la marchandise.

Photo : Eric Anne

28-Les dunes de Merzouga

11111

Les dunes de sable près de la ville de Merzouga.

Photo: Matthias D

29- Les bateaux de pêches d’Essaouira

22222

La pêche est une industrie importante au Maroc, ce qui représente 56% de ses exportations de produits agricoles; il apporte en plus de poissons que ne importe quel autre pays d’Afrique.

Photo: wonker

30- Le couché de soleil à Skhirat

33333

Skhirat, juste au sud de Rabat, est connu parmi les Marocains pour ses belles plages. Et, apparemment, les couchers de soleil.

Photo: WiLPrZ

Bakshish Brass Band Live Concert @ BOULTEK (Salle 36) – Casablanca, Le Samedi 13 Décembre 2014

Le public du Boultek a swingué aux sons du BAKSHISH BRASS BAND, entraîné par cette fanfare berlinoise, aux sons groove d’Europe de l’Est et aux rythmes endiablés des Balkans.

Depuis 19 ans, cette fanfare allie à sa sauce morceaux Klezmers traditionnels et sons des Balkans. Ces six musiciens audacieux enflamment le public par leur vitalité, leur inventivité et leurs rythmes frénétiques.

Grâce à une variété d’instruments inédite pour une fanfare (accordéon, guitare, percussion et cuivres), le BAKSHISH BRASS BAND réinterprète un répertoire traditionnel avec une originalité propre. Sur scène ils développent une telle énergie que le public n’a d’autre choix que de danser.

Un pari jamais raté, faire danser.

Retour en images sur ce magnifique live concert du BAKSHISH BRASS BAND :

JADAL Concert @ BOULTEK (Salle 36) – Casablanca, Le Samedi 22 Novembre 2014

Jadal est un groupe de rock arabe, formé par Mahmoud Radeideh, compositeur, guitariste et producteur de musique basé en Jordanie depuis 2003.

Considéré comme un des groupes pionniers du genre musical dans la région, Jadal se fait connaître grâce à la reprise de «Kol Ma Gool Al-Tobah» du légendaire chanteur égyptien Abdel Halim Hafez. Leur premier single, Salma, composé et écrit par Mahmoud Radaideh, connait un franc succès et les propulse au devant de la scène jordanienne.

Leur premier album, Arabic Rocks, sort en 2009. Il s’ensuit alors une série de concerts et de festivals, avant que le groupe signe un deuxième album en 2012, El Makina.

Dans un style rock, singulier et étonnant, Jadal parvient à séduire aussi bien les amateurs de rock que les amoureux de musique arabe.

Un concert sublime et trés reussi, le groupe a allumé le feux à la Salle 36. Un grand merci au public pour la qualité d’écoute, et un très grand Merci à l’EAC-L’Boulvart pour l’acceuil du 1er concert de ce groupe Jordanien au Maroc.

Retour en images sur ce live concert du groupe Jordanien « JADAL » :

 

Visa For Music 2014 (Jour4 – Clôture : Le 15/11/2014) @ Rabat

La 1ère édition du Salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient « Visa For Music », a pris fin Le samedi 15/11/2014  à Rabat. Cette Clôture a été entamée par des magnifiques Concets & Showcases.

Au Club Renaissance, il y avait G’NY, d’originaire de Guadeloupe, cette formation propose un groove afro-caribéen, mâtiné de percussions locales, de beats électro, de zouk, de hip-hop et de R&B. HIJAZ, une magnifique decouverte, fruit d’une collaboration en 2004 entre un oudiste tunisien, Moufadhel Adhoum et un pianiste gréco-belge, Niko Deman, Hijaz est une exploration jazz des traditions orientales. & GRÈN SÉMÉ, un métissage musical sur fonds de maloya, les guitares électriques, les influences world et jazz et les textes poétiques et engagés.

Au Théâtre National Mohammed V, la soirée était didié aux femmes chanteuse, l’ouverture des showcases était avec Abir Nasraoui figure qui est parmi les belles voix de la nouvelle génération tunisienne, en parallèle avec son parcours de musicologue, aussi à l’aise dans les répertoires traditionnels tunisiens et arabes que dans la musique occidentale, puis enchaînée par NEUZA, originaire de Praia au Cap-Vert, elle a commence sa carrière de chanteuse dans le restaurant où elle officiait en tant que serveuse, poussé par ses collègues et par des clients subjugués par sa belle voix, une découverte d’un magnifique répertoire traditionnelle brillamment revisité. Et la clôture de cette soirée musicale au théâtre était avec la franco-marocaine Aïcha Redouane et l’ensemble Al-Adwâr, Elle a permis aux publics arabes et occidentaux de découvrir le répertoire prestigieux de la Nahda (renaissance culturelle arabe du XIXe-XXe siècles) et du chant soufi. Sa voix exceptionnelle et sa maîtrise du Qânun l’ont définitivement installée comme une référence incontournable dans son domaine. Conclusion de cette soirée « La femme restant « la chanteuse » par excellence.

Au Cinema Renaissance, Hoba Hoba Spirit, les leaders de la Hayha Music ont mis le feux , et ils n’étaient pas les seuls, la formation ALIF ENSEMBLE, composé de musiciens de grand talent d’Egypte, de Palestine, d’Irak et du Liban, ils ont vraiment enflammé la scène avec un mélange de la musique acoustique arabo-Oriental avec des sons électroniques et urbain, la figure emblématique de la scène hip hop du Congo Kinshasa « Lexxus Légal » était presente et il ont fait bouger le public du Renaissance avec des son ship hop aux sonorités congolaises. n’oubliant pas le voyage dans la musique tradition mauritanienne avec NOURA MINT SEYMALI et sa formation, une artiste très apprécié dans son pays d’origine, la Mauritanie, et qui a été très apprécié par le public présent. La clôture de la soirée et de cette 1ère édition de Visa For Music a été entamée par DJ Van au platines accompagné par VJ ATMOST, VAN est le DJ/Producteur qui est derrière les plus grandes productions marocaines en musiques actuelles ces dernières années.

Du 12 au 15 novembre, s’est tenue la 1ère édition du salon Visa For Music. Une 1ère au Maroc, ce salon est un événement incontournable pour artiste, manager, formateur, tourneur, bookeur, directeur artistique, agent, maison de disque, maison d’édition, média, organisme professionnel, institution culturelle, fondation et les amateurs de la culture et specialement la musique. Le but c’est de créer une plateforme interprofessionnelle de la filière musicale et d’offrir une visibilité et un environnement propices à la créativité et à la professionnalisation du secteur culturel et artistique des pays d’Afrique et du Moyen-Orient, en créant une alchimie dans l’atmosphère et répondant à l’appel d’une ode à la diversité.

C’est déjà la fin. Un grand merci à tout le monde qui était present pour ce magnifique meeting, merci pour la qualité d’écoute et du partage. Et un très grand Merci à Mr. Brahim El Mazned le createur de cet événement et à toute l’équipe du Visa For Music pour ce magnifique évènement.

Bravo c’était un moment Magique ! À la prochaine èdition.

Retour en images sur les live concert de la 4ème journée du Visa For Music :

Visa For Music 2014 (Jour3 : Le 14/11/2014) @ Rabat

La 3ème journée a vu la rencontre des artistes, professionnels, et passionnés de la musique de « Visa For Music » avec des conférences interessantes autour de la musique Machrek – Maghreb et des discussions autour des festivals comme leviers majeurs du développement humain et économique, outils essentiels d’attractivité et de compétitivité des territoires.

La selection des showcases de cette journée étaient magnifiques :

  • Le musicien ougandais multi-instrumentiste « Joel Sebunjo » et le maître et virtuose de la Valiha « Rajery » au Club Renaissance.
  • Au Cinema Renaissance, il y avait du Samba et afro-brésiliennes avec Adriana Moreira, Le groupe Ribab Fusion d’Agadir (Fondé par Foulane Bouhssine, virtuose du Ribab), Maia Von Lekow la figure nouvelle et  dans la scène actuelle kenyane, sa musique est un mélange de jazz, folk et soul aux rythmes et mélodies swahilis, le collectif espagnol composé de dix musiciens passionnés de soul, de funk et de R’n’b « FREEDONIA », avec la voix magique de « Maika Sitte », ce groupe a vraiment mis le feu a la scène du Cinema, et la cloture de cette soirée a été assuré par un sublime set Dub, Experimental de DUBOSMIUM accompagné par le VJ ATMOST.
  • Les concerts du Théâtre National Mohammed V ont été entamés par le groupe de rock alternatif égyptien « Massar Egbari », puis enchaînée par l’ORCHESTRE CHEKARA, fondé par Jalal violoniste fils du célèbre chanteur tétouanais Abdessadak Chekara, et la cloture était un voyage dans le Chaabi Algérois avec KAMEL EL HARRACHI, Fils du légendaire Dahmane El Harrachi.

Retour en images sur cette 3ère journée de « Visa For Music » :

Visa For Music 2014 (Jour2 : Le 13/11/2014) @ Rabat

Le voyage de l’incontournable et l’international salon Visa For Music continue avec une magnifique 2ème journée. Des artistes, professionnels, et passionnés de la musique du monde venus des quatre coins du monde pour un échange autour des expositions du salon, des conferences, des showcases, des projections de film, des rencontres, meeting et des afters.

Les live showcases ont été entamés par des sublimes groupes, artistes, formations et collectifs sur les 3 scènes du festival, dont Cinema&Club Renaissance,  et le Théâtre National Mohammed V :

  • Le joueur de kamele n’goni originaire du Mali ABOU DIARRA avec son ensemble DONKO BAND.
  • La formation colombienne « Los Tambores de Cabildo », axée sur les percussions et la danse moderne afro-américaines, sur scène c’est un spectacle qui respecte les codes ancestraux dans une mise en scène riche et esthétiquement puissante de la Colombie.
  • La groupe franco-marocaine aux influences multiples « Bin O Bin » et le collectif marocain « Bob Maghreb » composé de figures de proue de la nouvelle scène marocaine dédié au répertoire de Bob Marley ont fait bouger le public du Cinema Renaissance sous des rhythmes fusionnés entre Reggaes, Gnaouas, Chaabis, et Amazighs.
  • Les concerts du Théâtre National Mohammed V ont été entamés par une magnifique prestation du virtuose raffiné du OUD (luth) Driss El Maloumi, puis enchaînée par un sublime live de la formation N3rdistan, fondé par un ancien rappeur casablancais, Walead Ben Selim, avec des interpretations de textes personnels et de poètes célèbres (Mahmoud Darwich, Ahmad Matar, Nizar Qabbani…) autour de sons oriental-beat, électro urbain, afros-beat, et rock, la cloture de cette soirée a été assuré par le fer de lance de la nouvelle scène libanaise, un des projets les plus en vogue de la scène actuelle arabe « Mashrou’ Leila », un show renversant, ils ont mis le feu au Théâtre National Mohammed V.
  • La cloture des showcases au Cinema Renaissance a été assuré par le multi-instrumentiste, chanteur et compositeur marocain Majid Bekkas et les formations de Mehdi Nassouli, l’enfant du terroir musical traditionnel Melhoune (chansons poétiques des artisans), Gnaoua ou la Deqqa (percussions polyphoniques). Harmonie et partage sont les mots qui reviennent sur les 2 concerts.

Retour en images sur cette 2ère journée de « Visa For Music » :