5e édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été devoilé

Le Visa for music est un festival des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un rendez-vous networking des professionnels de la musique sur le continent Africain. Il est à sa 5ème édition qui se prépare activement.

Cette année, l’événement est prévu du 21 au 24 novembre 2018, à Rabat. Plus de 1500 artistes et professionnels y sont attendus pour échanger sur les défis de la musique dans ces parties du monde. Au programme : expositions, conférences, débats, speed-meeting, networking, formations, workshops, mais surtout la partager à travers des showcases.

Visa For Music, une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient, a dévoilé, il y a quelques jours, une première partie de la sélection des artistes qui se produiront en showcases lors de sa cinquième édition à Rabat.

Parmi la sélection marocaine, on retrouve des noms de la scène de la musique Gnawa, à l’instar de la talentueuse Asmaa Hamzaoui & Bnat Timbuktu et le musicien Mehdi Qamoum AKA Médicament, on retrouvera la chanteuse Nabyla Maan, les rappeurs Shobee and Small X de Shayfeen, le groupe Hamza Saïd Chraïbi, et Abderrahman El Hafid AKA Mr.ID. En ce qui concerne la sélection maghrébine/arabe, elle donne à voir le groupe algérien Ifrikya Spirit, le projet égyptien Sharmoofers, et l’artiste libanaise contemporaine Tania Saleh. La scène africaine est fortement présente lors de cette première partie de la sélection. Elle connaîtra la participation du duo aux influences Afro-jazz et soul Gwen & Tina qui représentera le Gabon, la chanteuse Lornoar du Cameroun, le groupe sud-africains Thee Legacy, le musicien originaire de Maseru, au Lesotho, Kommanda Obbs, l’artiste Lucibela du Cap-vert, et le maître et compositeur de balafons Mamadou Diabate de Burkina Faso avec son groupe Mamadou Diabate & Percussion Mania. D’autres noms seront prochainement communiqués.

Le jury du Visa For music 2018 est composé de May Mostafa qui gère El Genaina Theater pour les arts et la culture en Egypte, Moulay Ahmed Alami, président du Jazzablanca, le conférencier Sipho Sithole (Afrique de Sud), Tony Mefe du Cameroun qui est directeur de Scène d’Ebène et Rachid Briki un acteur important du secteur de la Culture en Algérie.

Découvrez notre playlist des artistes/groupes selectionnés :

Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou (Maroc)
Gwen & Tiana (Gabon)
Hamza Chraibi & Band (Maroc)
Ifrikya Spirit (Algérie)
Kommanda Obbs (Lesotho)
Lucibela (Cap vert)
Mamadou Diabate & Percussion Mania  (Burkina Faso)
Mehdi Qamoum (Maroc)
Nabyla Maan (Maroc)
Sharmoofers (Egypte)
Shayfeen (Maroc)
Tania Saleh (Liban)
Thee Legacy (Afrique du Sud)
Mr ID « Soul of Elbaraka » (Maroc)

Site Web Officielle : visaformusic.com

4ème édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été annoncée

Visa For Music a annoncé une première partie des artistes sélectionnés par un jury spécial pour animer les showcases de la 4ème édition, qui se déroulera comme tous les ans en novembre, à Rabat du 22 au 25.

La liste est éclectique, riche et variée et il contient des artistes/bands d’ici et d’ailleurs. Des concerts qui sont l’occasion pour voir ses artistes préférés se produire en Live et aussi faire de jolies découvertes musicales.

Du côté du Maroc, cet évènement recevra Inouraz, Fayçal Azizi, Mobydick et Farid Ghannam.

Du côté de notre continent Africain on trouve, Rocky Dawuni de Ghana, DJ Lag de l’Afrique du Sud, Gangbé Brass Band du Bénin, Shishani & the namibian tales du Namibie, Marema du Sénégal.

La musique du Moyen-Orient sera de son côté présente avec le groupe TootArd originaire des Hauteurs du Golan syrien occupé, El Morabba3 de la Jordanie, Ali Asghar Rahimi d’Iran.

Visa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/2015/02/09/2eme-edition-du-visa-for-music-2015-a-rabat-du-11-au-14-novembre-2015/#60447924″> pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/category/visa-for-music/#30543480″> pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

 Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats

Update :

Découvrez la sélection officielle des showcases de la 4e édition du Visa For Music, il y en aura pour tous les goût :

3MA – Maroc / Mali / Madagascar

Afrotronix – Tchad / États Unis

Ali Asghar Rahimi – Iran

Armand Biyag – Cameroun

Aywa – Maroc / France

Black Jaguar – Maroc

Cordel – Portugal

Daraa Tribes

DJ Lag – Afrique du Sud

DJ Lutonda – Angola

Eusébia – Madagascar:

Fayçal Azizi – Maroc

Ghalia Benali & Maak – Tunisie

Hassan Boussou & Gnawa Racines – Maroc

Hisham Kharma – Egypte

Humanity Starz – Gambie

IALMA – Belgique

Inouraz – Maroc

JGAH – Corée du sud

Jihane Bougrine – Maroc

Jouvay Fest – Trinidad & Tobago

Jyssé – Nouvelle Calédonie

Kasba Maroc / Pays-Bas

Khansa Batma – Maroc

Lo Griyo – Ile de la Réunion

MAcAM – Maroc

Aïda & Babak Quartet – Maroc

Marema – Sénégal

Missy Ness – France/Tunisie

Lmoutchou AKA Mobydick – Maroc

Mokoomba – Zimbabwe

Nour Harkati & Aytma – Tunisie

DJ Paco Pigalle – Brésil / Maroc

Taxi Kabir – Allemagne / Maroc

Queen Koumb – Gabon

Raina Rai – Algérie

Roro Kaliko – Martinique

Sama’ – Palestine

Shishani & the namibian tales – Namibie

Siska – France

ST Fusion – Japon/Espagne

TootArd – Palestine

Italia Migrante – Italie

The Wanton Bishops – Liban

Kardes Turkuler – Turquie

Sekou Kouyate – Guinée

Planning des showcases :

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

Découvrez le programme du MASNAÂ #05, du 08 au 14 mai 2017 @ Casablanca & Rabat

Le festival MASNAÂ, manifestation internationale consacrée à la création contemporaine, invite pour sa 5e édition l’artiste libanais Mazen Kerbaj et conçoit avec lui une programmation autour de la bande dessinée et de la scène musicale et artistique de Beyrouth.

Aux intersections multiples entre littérature, dessin, graphisme, musique ou arts visuels, la bande dessinée est aujourd’hui cet art hybride qui s’expérimente aussi bien dans l’espace du livre qu’hors de lui, dans des médiums aussi divers que l’exposition, la performance, la vidéo, internet, l’installation ou la fresque murale. La bande dessinée arabe a connu une évolution similaire, avec l’apparition depuis une dizaine d’années, d’abord au Liban et en Égypte, puis dans le reste du Moyen-Orient et au Maghreb, de nouvelles générations d’auteurs, souvent par ailleurs graphistes, plasticiens, qui ont transformé cet art et en ont fait un des vecteurs d’expression privilégiés de mouvements culturels alternatifs plus larges.

Mazen Kerbaj est un de ces artistes. Auteur de plus de 15 livres, publiés notamment en France à L’Association et de nouvelles et dessins publiés dans des anthologies, des journaux et des magazines, Kerbaj est un des inspirateurs de la BD expérimentale au Moyen Orient et son travail a été traduit dans une dizaine de langues. Ses peintures, dessins, vidéos, performances et installations ont été montrés dans de nombreuses expositions au Liban, en Europe et aux Etats-Unis. Il est aussi un des principaux acteurs de la scène musicale expérimentale à Beyrouth, et plus généralement une des figures incontournables d’une scène libanaise alternative apparue dans les années 2000.

La 5e édition de MASNAÂ invite une partie de cette scène : artistes, musiciens, auteurs, libanais, américains, suisses, allemands, ainsi que des artistes marocains et français liés à la scène artistique de Casablanca qui travaillent dans les champs de la bande dessinée et des arts visuels, de la performance et de la musique.

 Le programme propose 6 expositions qui articulent ou superposent bande dessinée, graphisme, cinéma ou musique. Plusieurs concerts et performances ; des rencontres, des tables rondes et des conférences, ainsi qu’un projet éditorial conçu spécialement pour le festival.

Programme de cette 5e édition :

LUNDI 8 MAI 
 18 h – RENCONTRE / SIGNATURE autour de la bande dessinée contemporaine. 
 Mazen Kerbaj (Liban) / Hicham Lasri (Maroc)
 Goethe Institute – 7 rue Sana’a, Rabat
 
 MARDI 9 MAI 
 19 h – VERNISSAGE EXPOSITION 
 NOISE ON PAPER / DRUNKEN MASTERS - Mazen Kerbaj (Liban) et Hatem Imam (Liban) 
 Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui – Rue du Parc, Casablanca
 Exposition du 9 mai au 16 septembre 2017
 
 MERCREDI 10 MAI 
 16 h – RENCONTRE 
 From Tahrir to the Solar Grid – GANZEER (Égypte)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 18 h 30 –VERNISSAGE EXPOSITION
 FAWDA – Hicham Lasri (Maroc)
 Institut français Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 Exposition du 10 mai au 25 juin 2017
 19 h 30 – MACADAM ANIMAL – Performance – 30 mn
 Olivia Rosenthal (France) / Eryck Abecassis (France) 
 Institut français Casablanca
 20 h 30 – WORMHOLES – Performance – 30 mn
 Mazen Kerbaj (Liban) / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français Casablanca
 21 h 30 – DOES MY PIG LAY EGGS IN THE FOREST? – Performance – 30 mn
 Simohammed Fettaka (Maroc) / Abdellah Hassak (Maroc)
 Institut français Casablanca
 
 JEUDI 11 MAI 
 16 h – RENCONTRE 
 Creative Life: Music, Politics, People, and Machines – BOB OSTERTAG (États-Unis)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 19 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 UPRISING/STILL- Jana Traboulsi (Liban)
 DANGEROUS DREAMS – Ganzeer (Egypte)
 CulturesInterface, 12 rue El Jihani, Maarif, Casablanca
 Exposition du 11 au 27 mai 2017
 22 h – CONCERT + DJ SET
 ALVARIUS B (Etats-Unis) + DAOX
 Le Vertigo – 110 rue Chaouia, Casablanca
 
 VENDREDI 12 MAI 
 16 h – RENCONTRE MUSICALE
 RADIO MOROCCO – ALAN BISHOP (Etats-Unis)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 18 h – RENCONTRE
 IRTIJAL – Rencontre autour de la scène musicale expérimentale de Beyrouth 
 Mazen Kerbaj (Liban) / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français de Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 19 h – « A » TRIO + ALAN BISHOP – Concert – 40 mn
 Alan Bishop (États-Unis) / Raed Yassin / Mazen Kerbaj / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français de Casablanca
  20 h – LIGHT BULB MUSIC – Performance – 30 mn
 Michael Vorfeld (Allemagne)
 Institut français de Casablanca
 21 h – SHADOW BOXING – Performance – 40 mn
 LIVING CINEMA - Pierre Hébert (Canada) / Bob Ostertag (États-Unis)
 Institut français de Casablanca
 
 SAMEDI 13 MAI 
 11 h – TABLE RONDE
 La bande dessinée et ses doubles - Avec Alex Baladi (Suisse), Mazen Kerbaj (Liban), Jana Traboulsi (Liban), Hicham Lasri (Maroc). 
 Institut français de Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 17 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 HISTOIRES EN ZIGZAG – Alex Baladi (Suisse) 
 Thinkart – 130 boulevard Zerktouni, Casablanca
 Exposition du 13 au 31 mai 2017
 20 h – VERNISSAGE / PERFORMANCE 
 HORS D’OEUVRE 2 – Yassine Balbzioui (Maroc)
 Lycée Lyautey – 260 boulevard Ziraoui, Casablanca
 22 h – CONCERT PRAED (Suisse/Liban) + DJ SET
 Le Vertigo – 110 rue Chaouia, Casablanca
 
 DIMANCHE 14 MAI
 11 h / 18 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 « La Bess ? », « Comment ça va ? » et autres polies formes – Myriam El Haïk (Maroc) 
 Le Cube – 2 rue Benzerte, Rabat
 Exposition du 14 mai au 16 juin 2017

L’Afrique en Capitale ouvre le bal demain ! @ Rabat, du 28 mars au 28 avril 2017

Du 28 mars au 28 avril, Rabat, Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture, accueille un mois d’intenses d’activités culturelles : 36 temps forts dans quelque 18 lieux offrant un riche programme gratuit et accessible à tous. Des expositions d’arts plastiques et d’objets du patrimoine, des concerts de musique et des projections de films, des conférences et d’art urbain, seront au rendez-vous, sous forme d’un véritable parcours de découverte.

ART CONTEMPORAIN

Au cœur de la capitale, un premier parcours d’art contemporain relie les galeries Bab Rouah et Bab El Kébir dépendant du ministère de la Culture, les espaces d’exposition des Fondations ONA et CDG et le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain.

GALERIE BAB ROUAH
« Exposition du Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden Marrakech :Macaal »
Du 28 mars au 23 avril 2017

GALERIE BAB EL KEBIR
« Regards croisés »
L’occasion de redécouvrir notre environnement dans l’objectif des artistes photographes africains…

VILLA DES ARTS
« Gaia à travers ses miroirs »
A travers cette exposition de peintures et d’installations, ces artistes représentent la terre dans tous ses états, pour lui rendre hommage et lui témoigner de leur lien fusionnel :
Ahmed Louardighi, Najia Mehadji, Abderrahim Yamou, Pierre Bodo, Jean Goba, Cheri Samba, Calixte Dakpogan, Gonzalo Mabundo, Fabrice Monteiro

ESPACE EXPRESSIONS CDG
« Étoffe des songes »
Pour la première fois au Maroc, une exposition d’œuvres inédites d’Abdoulaye Konaté : un dialogue avec le textile traditionnel marocain et les artisans de Fès.

MUSÉE MOHAMMED VI D’ART MODERNE & CONTEMPORAIN
« Un regard sur l’Afrique »
Un ensemble d’œuvres issues d’une collection privée unique offre une exploration originale des tendances de l’art contemporain africain.

« Présence Commune »
Les artistes Kouka Ntadi et Wahib Chehata réunis au sein du musée et sur le parvis, avec le soutien de la Fondation Montresso*, fruit d’une résidence au Jardin Rouge de Marrakech.

Wahib Chehata
Installé au Mali depuis 2014, le photographe d’origine tunisienne dévoile pour la première fois la série « Renaissance »

Kouka Ntadi
Peintre et artiste hip-hop congolo-français, il a fait du « Guerrier Bantu » le symbole de sa quête de liberté et d’identité.

« Hommage »
Un hommage à trois inspirants photographes qui se sont éteints : Malek Sidibé avec « Reportages maliens », Leila Alaoui avec « Les Marocains » ou encore Othmane Dilami avec « Les musiciens de la transe ».

PATRIMOINE

Deux autres expositions explorent également les richesses du patrimoine et des relations culturelles entre le Maroc et les pays du continent.

La Bibliothèque du Royaume du Maroc organise ainsi, en partenariat avec l’Institut des Etudes Africaines relevant de l’Université Mohammed V, et Barid Al-Maghrib, une exposition « Patrimoine », collection unique de manuscrits anciens révélant les subtilités de la calligraphie arabo-africaine, de cartographie et d’iconographie anciennes mais aussi de la philatélie du continent.

Le musée de Bank Al-Maghrib accueille, quant à lui, « L’Or de l’Afrique », passionnante exposition destinée à un large public qui retrace la longue et riche histoire des relations culturelles et commerciales entre le Maroc et l’autre rive du Sahara. L’objet des échanges est l’or ! Pour l’obtenir, les marchands marocains troquent les marchandises les plus variées : vêtements, objets ou lingots de cuivre, papier, maroquinerie, céramique mais également les cauris et surtout le sel…

CONFÉRENCES

Un cycle de conférences enrichira plus encore l’événement « L’Afrique en Capitale ». Des débats d’idées auront lieu chaque jeudi à l’auditorium du MMVI :

  • le 6 avril, « Journée d’étude sur le patrimoine commun en Afrique » initié par l’Université Mohamed V et l’Institut des Etudes Africaines au Musée Mohammed VI (MMVI) ;
  • le 13 avril, agora africaine « L’Afrique en mouvement : migrations, diaspora et mobilités » ; le 20 avril, salon littéraire « Voix de femmes », conférences organisés par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec l’Académie du Royaume du Maroc, l’Agence marocaine de la Coopération internationale et l’Université internationale de Rabat au MMVI ;
  • le 27 avril, hommage « Sur les traces de Léopold Sédar Senghor ». Cette dernière conférence est organisée à la prestigieuse Académie du Royaume du Maroc.

CINÉMA

Le monde du cinéma s’associe à l’événement pour célébrer la créativité cinématographique africaine. Le Festival des Ecoles de Cinéma est organisé par l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC) en partenariat avec le CCM et le Ministère de la Communication avec comme objectif de renforcer la coordination entre les écoles spécialisées du continent. Un programme de master class et de tables rondes est proposé, ainsi que des hommages aux vétérans du cinéma africain et des projections de films du continent aux cinémas Renaissance et 7ème Art.

MUSIQUE

Parce qu’il n’y a pas de célébration africaine sans musique, deux grandes soirées sont organisées au Théâtre National Mohammed V. Pour la soirée inaugurale d’abord, avec le quintet musical et vocal JOKKO qui trace un trait d’union entre le Maroc, le Sénégal, le Mozambique et la Côte d’Ivoire. Les Marocains Foulane Bouhssine au Rebab et Mehdi Nassouli au chant et au guembri, le maître du balafon ivoirien Aly Keita, le Mozambicain Childo Tomas à la basse et le Sénégalais Sega Seck à la batterie nous entrainent dans un groove-funky et bouillonnant, où rythmes et langues se mêlent.

Pour la soirée de clôture, c’est Aziz Sahmaoui, fondateur de l’Orchestre National de Barbès (ONB) qui apportera les dernières notes. Avec sa nouvelle formation, l’University of Gnawa, il poursuit sa recherche de modernisation des musiques du Maghreb mixant gnaoua, chaâbi, jazz, fusion et hits africains…

Tout le long du mois, la Villa des Arts plongera également ses visiteurs dans le rythme avec un rendez-vous chaque vendredi soir avec des artistes africains installés au Maroc :

  • le 7 avril, Keso Ni Sisi, groupe d’artistes de Kinshasa, Brazzaville, Abidjan et de France, proposant un mélange jazz, afrobeat, reggae ;
  • le 14 avril, Africa Bégué, troupe de folklore sénégalais traditionnel ;
  • le 21 avril, Majid Bekkas African Project regroupant des artistes béninois, ivoiriens, marocains, français autour des sonorités d’Afrique profonde métissées en jazz raffiné ;
  • le 28 avril, Africa United, melting pot de musiciens marocco-comorien.

ART URBAIN

Dans une dynamique populaire, « L’Afrique en Capitale » a la volonté d’inscrire aussi ses actions dans l’espace public afin de susciter la curiosité de tous les citoyens. L’événement s’exprime « hors les murs » et « sur les murs » à travers la réalisation de fresques murales, une initiative mise en œuvre en partenariat avec la Fondation Montresso*, la galerie 38 et la Fondation CDG.

Cinq œuvres d’Art urbain s’afficheront donc sur les façades du MMVI (deux fresques de l’artiste ivoirien Médéric Turay), de la CDG (par le peintre allemand Hendrik Beikirch), de la BNRM (par le calligraphe marocain Tarek Benaoum), et de la caserne des pompiers, avenue de France (par le jeune artiste réunionnais Abeilone).

Festival Résonances, un nouveau festival pluridisciplinaire à Rabat

Résonances est un nouveau festival pluridisciplinaire né d’un partenariat solide autour de la culture, entre des structures françaises et marocaines.

A Rabat, de 5 au 11 avril 2017, il proposera des rencontres artistiques de haute qualité dans un dessein de partage inscrit dans l’espace euro-afro-méditerranéen.

16903408_1839092769684115_7476551013083899035_o
Résonances se veut être un point de rencontre et de jonction au Maroc pour consolider des ponts et construire « une culture ensemble ET pour tous ».

« Rabat Résonances » poursuit un triple objectif, à savoir :

  • favoriser l’enseignement artistique et les actions culturelles à destination de tous les publics;
  • permettre des rencontres artistiques inédites et faire découvrir des pratiques originales;
  • Créer un laboratoire de création afin de stimuler les collaborations artistiques franco-marocaines sur le long terme.

L’interactivité est ainsi au coeur de ce projet, l’implication des différents publics en est une pièce maîtresse.

Au programme, des concerts, spectacles de danse & théâtre, performances artistiques live, ateliers, conférences et débats avec des artistes et intervenants aux parcours fortement inspirés par les cultures du monde.

Lieux :

  • Les concerts et spectacles auront lieu: Espace Hiba, Centre culturel AGDAL, Dar LMRINI
  • Les ateliers, conférences et tables rondes se tiendront : ISADAC, ENSAP, D’ART LOUAN, l’Ecole La Salle, ESCOM

Update :

Le programme est désormais en ligne, Découvrez les horaires des differentes Manifestations de Rabat Résonances by Melting-Culture :

BILLETERIE SUR LES LIEUX DE SPECTACLES

Cliquez sur l’image pour agrandir

ATELIERS ARTISTIQUES TOUT PUBLIC SUR RÉSERVATION AUPRÈS DES LIEUX D’ACCUEIL

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

3ème édition du Morocco Solar Festival @ Ouarzazate, du 14 au 16 octobre 2016

La 3ème édition du Morocco Solar Festival se tiendra à Ouarzazate du 14 au 16 octobre. Sciences, découverte, art et culture seront à l’honneur de cet événement labellisé COP22, avec une programmation autour du thème des quatre éléments.

14188354_902047443263431_2037034526223830230_o

  • Sciences, découverte, art et musique pour célébrer les énergies renouvelables : Le Morocco Solar Festival, qui avait célébré le Soleil dans ses deux éditions précédentes, élargira cette année sa programmation à la découverte des quatre éléments : l’eau, le feu, l’air, la terre. Dans un pays qui affiche l’ambition de produire 52% de son électricité grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030 et qui accueillera la COP22 en novembre prochain, le Morocco Solar Festival fera découvrir au public ouarzazi le potentiel incroyable de ces ressources naturelles. Un Village Solaire sera dressé dans le Parc du 9 Juillet de Ouarzazate, où une multitude d’activités interactives attendront le public : démonstration de véhicules écologiques, cuisine solaire, initiation à la permaculture, sensibilisation à l’environnement et à la science par le jeu, recycl’art…
  • L’innovation et la créativité marocaines à l’honneur : Sources d’énergie et de vie, les quatre éléments sont aussi une source intarissable d’innovation et de créativité. Les cinq nominés « My Solar Project », concours destiné à mettre en avant les jeunes projets marocains en matière d’énergies renouvelables, présenteront leurs prototypes au public pour tenter de remporter le prix du Festival. L’art ne sera pas en reste avec des créations originales grands formats réalisées en direct tout le week-end par des artistes graffeurs de l’Uzine.
  • Un festival grand public : Cette nouvelle édition du Morocco Solar Festival se déroulera intégralement au cœur de la ville. Le samedi, une grande parade artistique et musicale envahira les rues et entrainera la foule vers le concert d’Aziz Sahmaoui et ses invités qui enflammera la Kasbah de Taourirt. Conférences et projections de films en plein air sont également au programme. Au total, une quarantaine d’activités et animations tout public et entièrement gratuites qui devraient emmener 8 000 visiteurs à la rencontre festive des quatre éléments.
  • Un événement labellisé COP 22 : A moins d’un mois de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se déroulera à Marrakech, rappelons que le Morocco Solar Festival a été labellisé COP22, et bénéficie du soutien des acteurs majeurs des énergies renouvelables du Royaume : Ministère délégué à l’Environnement, MASEN, Acwa Power, ONEE, SIE.

Partez pour une promenade festive à la rencontre des quatre éléments

7f2cad5f-935d-4ee1-9104-611fe0a69d37

Découvrez les 5 nominés « My Solar Project »

Parmi les nombreuses candidatures reçues, 5 projets sont en lice pour remporter le Trophée « My Solar Project » édition 2016. Le grand gagnant du concours sera annoncé sur la Scène du Soleil le samedi soir.

Les habitats écologiques d’Eco-Dôme : un mode de construction durable, économique, résistant et respectueux de l’environnement.

d7f00c1a-b88c-4e6e-92b6-941af82703b0

Le moteur Stirling de Zine Eddine Lahcini : un moteur à énergie externe que Zine Eddine a décidé de développer pour l’implanter au coeur d’installations vertes (oasis, campagnes, éco-villages…) afin de leur fournir l’énergie mécanique et électrique dont elles ont besoin.

6093c24f-8f4c-4c32-891e-64e975a16014

Le réfrigérateur en argile Fresh’It de Go Energy Less : un réfrigérateur 100% naturel qui permet de conserver les fruits, les légumes et les boissons pour une durée moyenne de 15 jours, fonctionnant sans aucune source d’énergie.

df32c61e-98fe-44d1-be15-1714cdb2cb87

Les lampes écologiques de Shem’s For Lighting : une entreprise sociale qui vise la production et la distribution de lampes solaires écologiques pour les régions sans électricité.

2e3b3b54-c1dc-4e8a-ba36-e040d12bc7f8

La borne de rechargement solaire  de Solar Free Charging : une solution pour recharger son smartphone gratuitement, rapidement et en toute sécurité dans l’un des casiers de cette borne, grâce à l’énergie solaire !

 b01e26fa-9378-4064-b417-e2262c345495

Ils seront sur le Village Solaire :

L’Uzine, partenaire artistique de cette 3e édition, vous prépare de belles surprises sur le Village : oeuvres d’art géantes et théâtre dont vous serez les acteurs seront au rendez-vous.

Twike a traversé l’Europe depuis l’Allemagne pour vous faire découvrir le premier véhicule électrique homologué au Maroc.

L’équipe du Sun Trip, tout droit arrivée de France à pédales, partagera avec le public l’expérience de cet unique rallye de vélos solaires.

L’association Surfrider Maroc fera découvrir les richesses de l’océan au public ouarzazi et animera des actions de sensibilisation à l’environnement et aux gestes éco-citoyens.

Retrouver le programme détaillé : www.moroccosolarfestival.com

3ème édition du Visa For Music @ Rabat, du 16 au 19 novembre 2016

Après deux éditions très réussite, Visa For Music « Africa Middle-East Music Meeting » vous donne rendez-vous pour la 3ème édition du 16 au 19 novembre 2016.

12401858_808717355920859_6646367297729783981_oVisa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats.

Showcases, Lives & Afters :

capture-decran-2016-11-02-a-14-00-24

Conferences :

14963381_10210681073052740_6196707231148107372_n

MERCREDI 16 NOVEMBRE

« La scène culturelle indépendante dans le monde arabe: vers le succès ou en décomposition? », en partenariat avec Al Mawred Al Thaqafy
Café Culturel/ Club Renaissance – 16h-17h30

JEUDI 17 NOVEMBRE

« La musique de l’Autre dans nos radios »
Villa des Arts – 10h-11h30
Modérateur : Francis Gay, directeur musique à WDR Funkhaus Europa
Intervenants : Bastiaan Springer,journaliste néerlandais spécialiste des musiques du monde
Alioune Diop,journaliste Radio Sénégal Internationale
Zachary Lipez, journaliste américain freelance
Sasha Gankin,journaliste BBC
GiorgosMarkakis, journaliste radio grec pour Kosmos
Argumentaire : Quelle est la place des « musiques de l’Autre », c’est-à-dire celles qui ne relèvent pas du paysage musical traditionnel, dans les radios du monde entier ? A travers les présentations d’animateurs radio d’Europe, d’Afrique et d’Amérique, c’est la manière dont les musiques du monde sont abordées, dans la diversité de leurs acceptions et selon l’endroit où l’on se trouve, qui sera au cœur de cette conférence.
« S’engager pour la diversité culturelle : une charte pour les musiques du monde »,en partenariat avec Zone Franche.
Villa des Arts – 12h-13h30
Modérateur : Thomas Laou-Hap, directeur de Zone Franche
Intervenants : Birgit Ellinghaus,directrice Alba Kuntur
Percy Yip Tong,directeur CyperProduktion,
Jody Ackland, consultante et programmatrice indépendante
Argumentaire : Protéger et promouvoir les expressions culturelles dans leur diversité est l’objectif des conventions UNESCO de 2003 et 2005. Dans le prolongement de ses initiatives internationales, Zone Franche, le réseau des musiques du monde, propose avec plusieurs réseaux et fédérations, la création d’une Charte internationale des musiques du monde pour promouvoir les droits culturels et exprimer nos valeurs à l’encontre de la fermeture des frontières, des freins à la mobilité artistique et des politiques basées sur la peur et le repli sur soi.
Cette charte vise à unifier sous les mêmes principes les professionnels de la filière des musiques du monde. La conférence sera l’occasion de discuter et de débattre de son contenu, de ce qu’elle pourrait impliquer et des perspectives d’actions pour l’avenir.

VENDREDI 18 NOVEMBRE

« L’intégration des artistes immigrés ou exilés dans l’espace culturel d’accueil », en partenariat avec le Ministère chargé des Marocains Résidents à l’Etranger.
Goethe Institut – 10h-11h30
Modérateur : à confirmer
Intervenants : Hannibal Saad, manager etdirecteur artistique de Global Week 4 Syria et Syrian Music Lives
Fahad Bastos, fondateur et membre du groupe Africa United
Jah Bongo, membre du groupe Jah Bongo & the Zion Rock
AmaniSemaan, directrice de festival Beytouth&Beyond
Mohamed Doumbia, directeur du Festival sur le Niger
Christian Adda, directeur du Centre Culturel Africain à Rabat
Argumentaire : Certes, nul n’est prophète en son pays, si l’on se réfère à quelques réussites exceptionnelles d’artistes ayant emprunté les chemins de l’exil. Cependant, et en général, la route du succès n’est pas toujours chose aisée pour un musicien ou chanteur vivant loin de chez lui : embûches administratives, difficulté à toucher le grand public, problèmes de diffusion et de promotion…
Cette conférence tentera de cerner tous ces paramètres et s’appuiera sur le parcours de certains artistes.
« Expériences et enjeux de la mobilité artistique en Afrique », en partenariat avec Afrikayna.
Goethe Institut – 12h-13h30
Modérateur : Ghita Khaldi, présidente d’Afrikayna
Intervenants : Didier Awadi, rappeur et musicien, studio Sankara
Hicham Bahou, co-directeur de L’Boulevard,
Mamou Daffé, directeur du Festival sur le Niger
Argumentaire: Comment la circulation des artistes et des opérateurs culturels du continent impacte sur le développement des marchés de la musique en Afrique ? Quel état des lieux faire de cette mobilité, partant de l’existant et en passant par les freins rencontrés par les opérateurs et artistes du continent?  C’est sur ces questions que souhaitent se prononcer les intervenants de cette conférence conscients de l’importance de l’activation de ce levier, nécessaire à la croissance espérée pour les industries culturelles africaines.

SAMEDI 19 NOVEMBRE

« L’export : mode de fonctionnement des marchés historiques, nouveaux marchés et perspectives d’avenir »
11h-12h00 // Villa des Arts, Rabat
Modérateur : Mounir Kabbaj, directeur de GingerSounds
Intervenants : Magali Berardo (Italie),directrice de Musicalista
Stefanie Schumann (Allemagne),directrice de Delicious Tunes
Emmanuelle de Decker (Inde),directrice de Gatecrash
Jun-Lin Yeoh (Malaysie),directrice artistique de JL Production
Min Kim (Corée du Sud),manager générale du HwaeomSpiritual Music Ritualet fondatrice de SonicIslands
Alejandro Orellana (Chili), directeur du Womad,
Todd Puckhaber (Etats-Unis),senior manager à SXSW
Ben Oldfield, vice-président The Orchard – France, Benelux, Afrique de l’Ouest
Argumentaire : Les musiques du monde constituent un marché riche et hétérogène implanté différemment selon les pays.  A travers la présentation de marchés d’Europe et d’Asie en passant par l’Amérique et l’Afrique, il s’agira, lors de cette conférence, de saisir les possibilités d’exporter sa musique vers ces territoires : anciens et bien connus pour certains, nouveaux et prometteurs pour d’autres.
« Economie culturelle en Afrique »,en partenariat avec Arterial Network
15h-16h00 // Villa des Arts
Modérateur : Monza, artiste et producteur
Intervenants : Mamou Daffé,directeur Festival sur le Niger
Jean-Pierre Seck,journaliste, éditeur, producteur, fondateur label 45 Scientific
Jean Rémy Ogoula Latif, entrepreneur culturel, Plateau Jeune Création Libreville
Argumentaire : Comment soutenir et développer la création en Afrique ? Quels enjeux pour le marché musical à l’ère du numérique? Quelle solution viable et comment agir en réseau et en synergie pour une économie culturelle plus performante ? Telles sont les questions à propos desquelles les intervenants de cette session vont débattre pour apporter des éléments concrets de réflexions et de démarches.

Ateliers & Formations :

15036675_10210683037781857_4068903082361300535_n

Atelier d’introduction à la production musicale : prise de son et mixage

en partenariat avec le British Council, The nerve Center et la Fondation Hiba
16 – 18 novembre / Hiba-Lab / 10h-16h
Intervenants: Glenn Rosborough, artiste compositeur et producteur
Mike O’Connell, ingénieur du son du Nerve Centre d’Irlande du Nord
Pour cet atelier d’introduction à la production musicale, les artistes sélectionnés auront l’occasion d’enregistrer et mixer une chanson en solo ou en groupe avec les experts Britanniques pendant une journée.
Ce soutien est destiné aux artistes ne disposant pas d’un accès régulier à un lieu de production équipé ou à un studio ainsi que l’expertise d’un producteur.

Formation en production et management d’artistes

16 – 18 novembre / Institut Français / 10h à 13h
Intervenants: Mounir Kabbaj, fondateur de Ginger Sounds, Booking et Management d’artistes de la Méditerranée et d’Afrique
Victor Gonon, booking,Ginger Sounds
Une formation courte et intense en production et management d’artistes dans le secteur de la musique, dans un objectif de développement des compétences locales en Afrique et Moyen-Orient, avec un ancrage dans les réalités locales et une vision internationale du secteur et de l’industrie musicale. L’objectif de cette formation est de développer une vision entrepreneuriale de la culture en accompagnant les opérateurs culturels et de renforcer la connaissance et la maîtrise des outils de management/production pour les acteurs culturels.

Développer votre projet musical à l’international

sous l’égide de l’AIECF (Association internationale des experts culturels francophones) avec le soutien de Wallonie-Bruxelles Musiques
19 novembre / Institut Français / 10h-13h
Intervenants : Patrick Printz, directeur Wallonie-Bruxelles Musiques
Poney Gross, Zig Zag World (Mokoomba, Vocal Sampling, Manou Gallo)
Mounir Kabbaj, fondateur de Ginger Sounds, Booking et Management d’artistes de la Méditerranée et d’Afrique.
Patrick DUVAL, Rocher de Palmer/Musiques Métisses
Quelles sont les attentes des professionnels du milieu musical dans les pays du Nord quant aux propositions artistiques qui leur sont présentées ? Manager, agents, labels, programmateurs de festival et de lieux vous donnent leurs conseils.

Petite presentation de quelques Artistes/Bands presents @ Visa For Music 2016 :

« Maloya electronics of Labelle lives at first as an experience, an accelerator of imagination. Either sung or either declaimed, in the tradition of fonnkèrs from Réunion Island, rhythmical, electronic or more experimental, he is constantly surprising by his capacity to pull atmospheres and by the introspection which he generates. The universe of Labelle unites Maloya (from Réunion traditional music) and electronics, colored with Indian and African touches, to give birth to a new shape flirting with the universality. On stage, Labelle lives in its music and invites the public in the meditative depth, in the dance, even in the trance.»

« Yacine & The Oriental Groove est un nouveau projet de Yacine Belahcen. En collaboration avec Yannis Papaioannou et le son puissant de son oud électrique, la bande a lentement commencé à développer son propre son unique dans l’interprétation de chants traditionnels et en faisant leurs proprescompositions. Des sons électriques et électroniques traversant tout le pourtour méditerranéen et ouvrant une fenêtre musicale pleine d’énergie et d’innovation avec des résultats surprenants comme leur reprise du classique traditionnelle algérien « Goumari ».»

« 47Soul est la véritable figure de proue du dabke et du mijwez, musiques qui puisent leurs racines dans les atmosphères échauffées des mariages levantins, remixés à la sauce électro-dubstep. Fondé entre Jaffa, Amman, Ramallah et Washington, le groupe redonne un coup de fouet à ces styles traditionnels avec des synthés distordus, des chants engagés et percussions endiablées.»

« H-KAYNE est un groupe de Meknès, leader du hip-hop Marocain. Formé en 96 sous le nom de ‘DOGS’ puis ’15/3-MKS’, ‘H-KAYNE’ se présente en 2003. Avec leurs sons groovy à influences orientales, leurs paroles, à l’opposé du gangsta-rap, eux parlent d’espoir et d’optimisme à travers des textes potables et populaires.»

« Les débuts de l’histoire FREEKLANE commencent par la rencontre du chanteur et des deux guitaristes à l’université. Une aventure qui est devenue plus fructueuse avec l’arrivée du claviériste , du Bassiste et du Batteur en 2011. En 2013, les Freeklane enregistrent leur premier album « Lalla Mira », auteur des textes et Compositeurs de Musique de cet album interprété en algérien, et en français. Inspirés d’un vécu social, politique, humain et sensationnel.»

« Le quintet, composé d’artistes marocains et subsahariens résidant au Maroc nous offre des sonorités nouvelles, issues d’un travail commun, nourries de rencontres et de voyages. En anglais, arabe ou espagnol, Africa United nous interpelle, nous touche et nous livre des mélodies entêtantes sans jamais perdre de vue son objectif : abolir les frontières physiques et musicales. Le groupe Africa United a vu le jour en 2006 grâce à l’initiative d’un chanteur comorien, Fahad Faisoil.»

« Le groupe LABESS (qui signifie « tout va bien » en arabe), c’est le charismatique auteur compositeur interprète d’origine Algérienne, Nedjim Bouizzoul accompagné des talentueux Pierre Emmanuel Poizat, à la clarinette, des percussionnistes Takfarinas Kichou et Anes Beglerbegovic ainsi que de Georgi Stankov à la basse. Nedjim qui chante tantôt en arabe tantôt en français, célèbre la tolérance et la liberté sur des mélodies riches et festives qui voyagent du flamenco Espagnol, à la guaracha Cubaine en passant par les musiques métissées du monde arabo-berbère et de l’Afrique Noire.»

« Ghoula is a tunisian self-taught musician and producer, creating genre-defying sounds, through both acoustic recording styles and electronic beat-making. He dedicated his career to creating and refining a unique sound-defying style. A sound that attracts music lovers. It is a true harmony between acoustic samples and the finest electronic beats with a touch of north-african vibes. It is magical.»

« Fatima Ezzihar, alias Fatima Tachtoukt, est considérée comme l’espoir du répertoire des Rways. Et pour cause ! La musique amazighe a depuis toujours animé cette jeune artiste, et plus particulièrement le répertoire de Raïssa Rkia Talbensirt, à qui elle voue une admiration sans limites. Les prémices de sa carrière, elle les doit à sa participation à un concours organisé par Radio Plus en 2007, Ddu tafukt, duquel elle ressort vainqueur parmi plus de 300 participants. L’année suivante voit donc naître son premier album, au travers duquel elle rend hommage aux Rayssate qui ont bercé son enfance, à l’instar de Raïssa Fadma Tagourramt, Raïssa Ftuma Talguercht, Raïssa Sfiya Oult Telouet et Raïssa Fatima Tihihit Mqorn.»

« Ali Khattab is an Egyptian composer and guitarist who combines the elements of two musical worlds and traditions: The Arab-Oriental and the Flamenco.»

« Ibaaku, dernier d’entre les noms qu’il s’est donnés, est un artiste en mouvement, éthéré, propulsé par un éclectique et insatiable appétit du son. Son itinéraire créatif, précocement entamé à Thiès par la pratique du clavier et de la clarinette, l’a progressivement mené vers différents genres qu’il habite, hip-hop, soul, jazz, folk, toujours momentanément, toujours à leurs frontières. Sa musique procède aussi bien de la ruche urbaine qu’est Dakar avec ses banlieues alentour, où il installa un studio d’enregistrement, que des vertes étendues de la Casamance et les paysages accidentés de la Sardaigne, où il aime à se retirer, se perdre pour mieux se retrouver.»

« Carlos Lopes est un auteur compositeur interprète Cap Verdien. Il évolue entre les musiques traditionnelles de son île d’origine et la musique soul. Ces chansons sont basées sur des rythmes traditionnels tel le batuku, la morna, le funana, autant de vibrations puisées dans ses racines africaines et son île d’origine, Santiago. Dans ses textes, Carlos Lopes emploie un vocabulaire subtil, entre voix ancestrales et figures poétiques contemporaines. Sur scène ses longues danses qui approchent la transe contaminent inévitablement le public qui se prend au jeu et transpire avec lui toute la durée du show.»

« Né en Martinique, E.sy Kennenga grandit entouré de la passion musicale de ses parents. Dès l’âge de 5 ans, il étudie la guitare, s’y consacre et ne la quittera plus. A 14 ans, il réalise ses premières compositions et se présente au public au sein du groupe One Day où il forge sa propre expérience de la scène. En 2001. Il a rencontré le grand compositeur martiniquais Joël Jaccoulet et il a intégré le B.Carribean Crew composé à l’époque de Goldee et Perle Lama.»

« Né en 1985, originaire du Transkei, Bongeziwe Mabandla est l’étoile montante de la musique folk sud-africaine, proposant une fusion de folk xhosa, de hip hop, de soul et de dub. Inspirée par des artistes comme Laurynn Hill et Busi Mhlongo, il commence à développer son style propre.»

« Karyna Gomes est une chanteuse de la Guinée Bissau. Elle a commencé à chanter la musique Gospel en 1997 à Sao Paulo, Brésil à l’âge de 21 ans, alors qu’elle a étudié le journalisme. Sa passion pour la musique vient du bas âge une fois qu’elle a grandi entouré de musiciens en Guinée-Bissau, et conséquemment de la musique traditionnelle et urbaine de son pays, mais aussi les rythmes du monde entier.»

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

2ème édition du Visa For Music 2015 @ Rabat, (Jour 1 : Le 11 novembre 2015)

Visa For Music, 1èr marché professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient. Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et se veut être une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces pays.

A la fois festival et salon professionnel, Visa For Music s’est imposé en 2 ans comme un rendez-vous international inévitable, faisant de Rabat une plaque tournante où se joue en partie l’économie des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient.

Tout a commencé le 11 novembre 2015, avec l’ouverture du salon professionnel dédié à la musique et l’industrie musical en Afrique et moyen-orient au théâtre Mohammed V, et la conférence de presse qui s’est tenue vers 16h00 à la grand salle du Ministère de la culture avec la présence de M. le ministre Mohammed Amine Sbihi, le president de la Fondation Hiba M. Younes Boumehdi, le directeur du Visa For Music M. Brahim El Mazned, et des journalistes nationaux et internationaux.

aaaVers 18h00 la cérémonie d’ouverture commence au theatre Mohammed V, déjà il est facile de remarquer qu’il y a plus de monde présent que la 1ère édition, les showcase de l’ouverture commence avec le virtuose du Oud « Said Chraibi » Allah yra7mou, un artiste qui a beaucoup apporté à la scène artistique nationale, instrumentiste reconnu à l’échelle aussi bien nationale qu’internationale, un véritable découvreur de talents, avec son sextet, ils était accompagné par des merveilleuses voix féminine marocaine, un grand bonheur en saveur marocaine. Que son âme repose en paix.

ssLe 2ème showcase était avec Creole, un trés bon projet des îles de San Andres et Providencia en Colombie, ils ont enflammé la scène du théathre Mohammed V avec des sonorité de la fête caribéenne.

AA

Le 3ème showcase était avec Blick Bassy, sa voix perchée, son phrasé alerte et son joli folk bassa basculent dans une autre ­dimension le public present au theatre Mohammed V pour cette soirée d’innauguration de Visa For Music 2015.

AAA

Le 4ème et le dernier showcase était avec le groupe du rock authentique « Cairokee », c’est parmi les groupes égyptiens les plus célèbres du moment, qui a enchanté le public avec leur magnifique repértoire de chansons révolutionnaires.

AAAA

Retour en images sur cette magnifique 1ère journée :

Untitled

 

In Situ au HIBA_Lab @ Rabat, Du 19 au 28 Mars 2013

1484681_530039547135727_2975669384358902938_n11045006_530111800461835_3523967281412386844_o

Du 19 au 28 Mars 2015, la Renaissance sera ouverte aux créations, aux oeuvres, aux installations d’artistes et à des projets culturels divers
à travers ses deux espaces : le HIBA_Lab et le Cinéma Renaissance.

A propos du HIBA_Lab :

Le HIBA_Lab est un espace d’expérimentation ouvert à toutes les pratiques artistiques. Il se veut un laboratoire créatif et une passerelle entre les différentes disciplines.

C’est un espace d’échange, de partage et de recherche.

Au programme des concerts, des rencontres, des ateliers, des projections de films, des expositions…

Programme complet :

EXPOSITION :

EXPOSITION - HIBA_LABRencontres :

Rencontres - HIBA_LABCONCERTS-SPECTACLES :

CONCERTS-SPECTACLES - HIBA_LAB

Vernissage prévu le jeudi 19 mars à 19h :

1902030_10153678391951038_5866394591720743551_n

Participants à Aïn Almakan / IN-Situ :
Aicha El Beloui • Collectif Brain Oil Factory • Chourouk Zarkaoui • Compagnie Dabateatr • L’événement Dakhla Bktab • Ghitta Laskrouif • Haoussa • Hicham Houdaifa • Hicham Laasri • Jaouad Essounani • Yasmina Naji & Madeleine de Colnet • Maria Daif • Groupe Matissa • Mouad Aboulhana • Collectif Open Taqafa • Rebel Spirit • Groupe Rock-But • Yasmine Hajji • Youne s & Mariama • Zineb Benjelloun • Arnaud Pinier & Iskander Beniddir

11058449_530333970439618_740478125494540564_o

Concert de « Haoussa » & « Rock But » :

11044633_10155321596345611_6222303821362369469_n11045474_530111910461824_5087165389430364254_n

Performance de Brain Oil Factory, le dimanche 22 mars à 17h :

11038139_531438233662525_4195219988401086645_o

Première rencontre des slameurs du Maroc (El Jadida, Qssar El kebir, Oujda, Fes, Tanger,Meknes, Agadir, Rabat, etc) & un slameur de Tunisie :

10409749_531767696962912_4928936620722127693_n

 

FÊTE DE LA FRANCOPHONIE 2015 @ Rabat, du 16 au 23 Mars 2013

10994220_1702959973264194_7369144762952330724_nle Groupe des Ambassadeurs Francophones au Maroc, le Bureau Maghreb de l’Agence universitaire de la Francophonie, le Conseil Régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération du Royaume du Maroc s’associent pour offrir au public une semaine de manifestations grand public culturelles et festives à Rabat du 16 au 21 mars dans, le cadre de la Fête de la Francophonie 2015.

Une programation divers et qui promet (des séances de cinéma, des échanges littéraires, des tables-rondes, des concerts et des concours pour les étudiants du Maghreb) sur 3 sites de la capital : la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, le Cinéma Renaissance et le Théâtre Mohammed V :

3

2

1

Le 3ème Forum Universitaire Maghrébin des Arts qui se déroulera les 18 et 19 mars 2015 à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc :

11047926_1711863839040474_6486899204388170951_n

Vendredi 20 mars – Table ronde: La Francophonie économique à 10h @ la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc

Pour plusieurs francophones convaincus, au-delà de la langue, l’espace francophone est un véritable levier qui peut peser sur les orientations économiques internationales à travers sa population. L’espace francophone peut prétendre être une force économique dans le monde, représentant 16% du produit intérieur brut (PIB) mondial, 14% des réserves mondiales de ressources naturelles et 20% du commerce mondial. Cette table ronde, regroupant décideurs, universitaires et représentants du secteur privé a pour objectif principal de décrypter cette francophonie économique, d’en esquisser les contours, les opportunités et les contraintes. L’exemple concret du Maroc et celui de l’appui du Canada dans la mise en œuvre des actions recommandées seront développés.

1798642_1710978595795665_5205502957804966640_n

Soirée Slam, Le 20 mars @ Salle Gérard Philipe à 20h, Avec Frédéric Nevchehirlian, Marc Alexandre OHO Bambe, Da Legend et Collectif G38 :

11055347_832707240150987_2068945331523971072_n