4ème édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été annoncée

Visa For Music a annoncé une première partie des artistes sélectionnés par un jury spécial pour animer les showcases de la 4ème édition, qui se déroulera comme tous les ans en novembre, à Rabat du 22 au 25.

La liste est éclectique, riche et variée et il contient des artistes/bands d’ici et d’ailleurs. Des concerts qui sont l’occasion pour voir ses artistes préférés se produire en Live et aussi faire de jolies découvertes musicales.

Du côté du Maroc, cet évènement recevra Inouraz, Fayçal Azizi, Mobydick et Farid Ghannam.

Du côté de notre continent Africain on trouve, Rocky Dawuni de Ghana, DJ Lag de l’Afrique du Sud, Gangbé Brass Band du Bénin, Shishani & the namibian tales du Namibie, Marema du Sénégal.

La musique du Moyen-Orient sera de son côté présente avec le groupe TootArd originaire des Hauteurs du Golan syrien occupé, El Morabba3 de la Jordanie, Ali Asghar Rahimi d’Iran.

Visa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/2015/02/09/2eme-edition-du-visa-for-music-2015-a-rabat-du-11-au-14-novembre-2015/#60447924″> pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/category/visa-for-music/#30543480″> pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

 Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats

Update :

Découvrez la sélection officielle des showcases de la 4e édition du Visa For Music, il y en aura pour tous les goût :

3MA – Maroc / Mali / Madagascar

Afrotronix – Tchad / États Unis

Ali Asghar Rahimi – Iran

Armand Biyag – Cameroun

Aywa – Maroc / France

Black Jaguar – Maroc

Cordel – Portugal

Daraa Tribes

DJ Lag – Afrique du Sud

DJ Lutonda – Angola

Eusébia – Madagascar:

Fayçal Azizi – Maroc

Ghalia Benali & Maak – Tunisie

Hassan Boussou & Gnawa Racines – Maroc

Hisham Kharma – Egypte

Humanity Starz – Gambie

IALMA – Belgique

Inouraz – Maroc

JGAH – Corée du sud

Jihane Bougrine – Maroc

Jouvay Fest – Trinidad & Tobago

Jyssé – Nouvelle Calédonie

Kasba Maroc / Pays-Bas

Khansa Batma – Maroc

Lo Griyo – Ile de la Réunion

MAcAM – Maroc

Aïda & Babak Quartet – Maroc

Marema – Sénégal

Missy Ness – France/Tunisie

Lmoutchou AKA Mobydick – Maroc

Mokoomba – Zimbabwe

Nour Harkati & Aytma – Tunisie

DJ Paco Pigalle – Brésil / Maroc

Taxi Kabir – Allemagne / Maroc

Queen Koumb – Gabon

Raina Rai – Algérie

Roro Kaliko – Martinique

Sama’ – Palestine

Shishani & the namibian tales – Namibie

Siska – France

ST Fusion – Japon/Espagne

TootArd – Palestine

Italia Migrante – Italie

The Wanton Bishops – Liban

Kardes Turkuler – Turquie

Sekou Kouyate – Guinée

Planning des showcases :

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

Le Festival International de Casablanca est de retour

Annoncé le Mardi 13 juin 2017 dans une conférence de presse à Casablanca, la capitale économique célébrera du 6 au 15 juillet 2017 le retour de son Festival international après un arrêt depuis 2013. Cet événement promet de devenir le nouveau temps fort artistique de la métropole.
Durant 10 jours, la ville blanche sera animée par deux grandes scènes, une au niveau de l’Espace Toro et l’autre au niveau de Ain Sebâa où se produiront des artistes nationaux et internationaux ainsi qu’une 3ème scène sur la place des Nations unies avec une programmation le weekend uniquement. Plusieurs espaces de spectacles et de création artistique sont programmés au niveau des 16 arrondissements de la métropole, avec plus de 400 artistes toutes disciplines confondues.
Casa Festival sera inauguré cette année avec une parade électro, réalisée par des artistes de rue qui assèneront des rythmes tribaux et hypnotiques afin de transformer les rues de la ville en véritable dance floor, le public aura l’occasion de découvrir Casa Création, qui clôturera également l’évènement. Cette troupe, composée d’une centaine de jeunes artistes qui a travaillé d’arrache-pied pendant plus de 6 mois, propose un spectacle mêlant musique acrobatie et jonglage le temps d’un show inédit.

Découvrez le programme du Casa Festival 2017 :

CASA CREATION :

Une création originale, un spectacle itinérant et évolutif, un hommage authentique à la ville blanche par ses enfants. Des artistes et des professionnels du spectacle de renom participeront à la mise en scène d’un spectacle autour de Casablanca et ses mille visages.

L’histoire commence par un casting afin de dénicher des talents en musique, danse, chant à l’échelle nationale. Sont à l’honneur les disciplines faisant appel aux corps, aux voix, aux instruments et diverses autres formes d’art… un spectacle alliant talents recrutés et coachés par de grandes vedettes pour un coup d’envoi et une clôture en apothéose !

CASA ARTS :

Les arrondissements de la métropole vont vivre des expériences artistiques uniques dans l’espace public :

> PARADE ELECTRO : Le festival démarre avec une Parade électro, réalisée par des artistes de rue qui assèneront des rythme tribaux et hypnotiques afin de transformer les rues de la ville en véritable dance floor.

> CASABLANCA FAIT SON CINEMA : Immortalisée dans l’imaginaire collectif mondial par Hollywood, Casablanca ne cesse de faire rêver. Pour vibrer à travers les images du 7e art, les casablancais seront conviés à assister sur la plage de sidi bernoussi (Plage Al Raha) à des projections en plein air en présence des équipes de réalisation.

> WE DANSE : La danse, langage universel sans couleur ni frontière, est un formidable levier pour fédérer un public autour des valeurs communes de Wecasablanca, à savoir l’excellence, l’ouverture, la réussite, l’énergie et la rencontre. avec Kader attou et Mourad Merzouki, les deux plus grands chorégraphes français de hip-hop, Casa festival proposera deux représentations exceptionnelles dans les quartiers de sidi Belyout, place Mohammed V, et Roches Noires.

> CASAMOUJA : Casablanca est devenu en quelques années un haut lieu de la création artistique urbaine. en partenariat avec des artistes et collectifs reconnus, casamouja sera l’occasion de faire déferler une seconde vague de couleurs sur les murs de la ville afin de la rendre encore plus vivante, accueillante et unique. illustrant les valeurs de Wecasablanca, à travers un art ouvert, accessible et rassembleur, casamouja s’adressera à toutes les classes sociales et générations. Les arrondissements de casablanca tel que HAY HASSANI, BEN M’SICK, MERS SULTAN seront au coeur de la réalisation de plusieurs installations artistiques, signées de grands graffeurs et artistes.

> NRJ GAMING : Cet événement rassemblera tous les acteurs majeurs du e-sport au maroc. du 10 au 16 juillet, le complexe mohammed v accueillera des compétitions, tournois et animations consacrées au gaming et au high tech, en partenariat avec nrj maroc.

> ARTS VIVANTS : Depuis une dizaine d’années, les arts de la rue au maroc se sont développés selon des logiques singulières, qui caractérisent aussi bien les choix artistiques que les pratiques économiques de production et de diffusion des œuvres. Le festival proposera une programmation nationale, internationale et pluridisciplinaire (théâtre de rue, cirque et contes, halka, happening…) pour Casablanca et ses places publiques sur MOULAY RACHID, SBATA, SIDI MOUMEN, EL FIDA, BEN M’SICK, HAY MOHAMADI, HAY HASSANI, ANFA, SIDI BELYOUT, et SIDI MAAROUF.

CASA CONCERTS :

> ESPACE TORO

• 6 juillet : Casa Création, Maher Zain
• 7 juillet : Gloria Gaynor, Oum
• 8 juillet : French Montana, Dizzy Dros
• 9 juillet : Fnaire, DJ Naamane
• 10 juillet : Aziz Sahmaoui University of Gnawa, Hoba Hoba Spirit
• 11 juillet : Kids United
• 12 juillet : DJ Van & Friends
• 13 juillet : Settati
• 14 juillet : Tiken Jah Fakoly,Wachm’n Hit
• 15 juillet : Casa Création, Don Bigg

> AIN SEBAA

• 7 juillet : Daoudi, Five Stars
• 8 juillet : Zina Daoudia, Hassan Housni
• 9 juillet : Fatima Zahra Laâroussi, Mourad Bouriki
• 10 juillet : Mister You, Twin & Twice
• 11 juillet : Jil Jilala et Nass El Ghiwane
• 12 juillet : Orchestre des Royess, Ali Faiq & Amarg Experience, Hatim Idar
• 13 juillet : Betweenatna, Reda Taliani
• 14 juillet : Nuit électro avec: Acid Arab -Daox- Polyswitch

> PLACE DES NATIONS-UNIES

• 8 juillet : Al Amal Talents
• 9 juillet : Sanae Jabrane / Botbole

L’Afrique en Capitale ouvre le bal demain ! @ Rabat, du 28 mars au 28 avril 2017

Du 28 mars au 28 avril, Rabat, Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture, accueille un mois d’intenses d’activités culturelles : 36 temps forts dans quelque 18 lieux offrant un riche programme gratuit et accessible à tous. Des expositions d’arts plastiques et d’objets du patrimoine, des concerts de musique et des projections de films, des conférences et d’art urbain, seront au rendez-vous, sous forme d’un véritable parcours de découverte.

ART CONTEMPORAIN

Au cœur de la capitale, un premier parcours d’art contemporain relie les galeries Bab Rouah et Bab El Kébir dépendant du ministère de la Culture, les espaces d’exposition des Fondations ONA et CDG et le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain.

GALERIE BAB ROUAH
« Exposition du Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden Marrakech :Macaal »
Du 28 mars au 23 avril 2017

GALERIE BAB EL KEBIR
« Regards croisés »
L’occasion de redécouvrir notre environnement dans l’objectif des artistes photographes africains…

VILLA DES ARTS
« Gaia à travers ses miroirs »
A travers cette exposition de peintures et d’installations, ces artistes représentent la terre dans tous ses états, pour lui rendre hommage et lui témoigner de leur lien fusionnel :
Ahmed Louardighi, Najia Mehadji, Abderrahim Yamou, Pierre Bodo, Jean Goba, Cheri Samba, Calixte Dakpogan, Gonzalo Mabundo, Fabrice Monteiro

ESPACE EXPRESSIONS CDG
« Étoffe des songes »
Pour la première fois au Maroc, une exposition d’œuvres inédites d’Abdoulaye Konaté : un dialogue avec le textile traditionnel marocain et les artisans de Fès.

MUSÉE MOHAMMED VI D’ART MODERNE & CONTEMPORAIN
« Un regard sur l’Afrique »
Un ensemble d’œuvres issues d’une collection privée unique offre une exploration originale des tendances de l’art contemporain africain.

« Présence Commune »
Les artistes Kouka Ntadi et Wahib Chehata réunis au sein du musée et sur le parvis, avec le soutien de la Fondation Montresso*, fruit d’une résidence au Jardin Rouge de Marrakech.

Wahib Chehata
Installé au Mali depuis 2014, le photographe d’origine tunisienne dévoile pour la première fois la série « Renaissance »

Kouka Ntadi
Peintre et artiste hip-hop congolo-français, il a fait du « Guerrier Bantu » le symbole de sa quête de liberté et d’identité.

« Hommage »
Un hommage à trois inspirants photographes qui se sont éteints : Malek Sidibé avec « Reportages maliens », Leila Alaoui avec « Les Marocains » ou encore Othmane Dilami avec « Les musiciens de la transe ».

PATRIMOINE

Deux autres expositions explorent également les richesses du patrimoine et des relations culturelles entre le Maroc et les pays du continent.

La Bibliothèque du Royaume du Maroc organise ainsi, en partenariat avec l’Institut des Etudes Africaines relevant de l’Université Mohammed V, et Barid Al-Maghrib, une exposition « Patrimoine », collection unique de manuscrits anciens révélant les subtilités de la calligraphie arabo-africaine, de cartographie et d’iconographie anciennes mais aussi de la philatélie du continent.

Le musée de Bank Al-Maghrib accueille, quant à lui, « L’Or de l’Afrique », passionnante exposition destinée à un large public qui retrace la longue et riche histoire des relations culturelles et commerciales entre le Maroc et l’autre rive du Sahara. L’objet des échanges est l’or ! Pour l’obtenir, les marchands marocains troquent les marchandises les plus variées : vêtements, objets ou lingots de cuivre, papier, maroquinerie, céramique mais également les cauris et surtout le sel…

CONFÉRENCES

Un cycle de conférences enrichira plus encore l’événement « L’Afrique en Capitale ». Des débats d’idées auront lieu chaque jeudi à l’auditorium du MMVI :

  • le 6 avril, « Journée d’étude sur le patrimoine commun en Afrique » initié par l’Université Mohamed V et l’Institut des Etudes Africaines au Musée Mohammed VI (MMVI) ;
  • le 13 avril, agora africaine « L’Afrique en mouvement : migrations, diaspora et mobilités » ; le 20 avril, salon littéraire « Voix de femmes », conférences organisés par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec l’Académie du Royaume du Maroc, l’Agence marocaine de la Coopération internationale et l’Université internationale de Rabat au MMVI ;
  • le 27 avril, hommage « Sur les traces de Léopold Sédar Senghor ». Cette dernière conférence est organisée à la prestigieuse Académie du Royaume du Maroc.

CINÉMA

Le monde du cinéma s’associe à l’événement pour célébrer la créativité cinématographique africaine. Le Festival des Ecoles de Cinéma est organisé par l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC) en partenariat avec le CCM et le Ministère de la Communication avec comme objectif de renforcer la coordination entre les écoles spécialisées du continent. Un programme de master class et de tables rondes est proposé, ainsi que des hommages aux vétérans du cinéma africain et des projections de films du continent aux cinémas Renaissance et 7ème Art.

MUSIQUE

Parce qu’il n’y a pas de célébration africaine sans musique, deux grandes soirées sont organisées au Théâtre National Mohammed V. Pour la soirée inaugurale d’abord, avec le quintet musical et vocal JOKKO qui trace un trait d’union entre le Maroc, le Sénégal, le Mozambique et la Côte d’Ivoire. Les Marocains Foulane Bouhssine au Rebab et Mehdi Nassouli au chant et au guembri, le maître du balafon ivoirien Aly Keita, le Mozambicain Childo Tomas à la basse et le Sénégalais Sega Seck à la batterie nous entrainent dans un groove-funky et bouillonnant, où rythmes et langues se mêlent.

Pour la soirée de clôture, c’est Aziz Sahmaoui, fondateur de l’Orchestre National de Barbès (ONB) qui apportera les dernières notes. Avec sa nouvelle formation, l’University of Gnawa, il poursuit sa recherche de modernisation des musiques du Maghreb mixant gnaoua, chaâbi, jazz, fusion et hits africains…

Tout le long du mois, la Villa des Arts plongera également ses visiteurs dans le rythme avec un rendez-vous chaque vendredi soir avec des artistes africains installés au Maroc :

  • le 7 avril, Keso Ni Sisi, groupe d’artistes de Kinshasa, Brazzaville, Abidjan et de France, proposant un mélange jazz, afrobeat, reggae ;
  • le 14 avril, Africa Bégué, troupe de folklore sénégalais traditionnel ;
  • le 21 avril, Majid Bekkas African Project regroupant des artistes béninois, ivoiriens, marocains, français autour des sonorités d’Afrique profonde métissées en jazz raffiné ;
  • le 28 avril, Africa United, melting pot de musiciens marocco-comorien.

ART URBAIN

Dans une dynamique populaire, « L’Afrique en Capitale » a la volonté d’inscrire aussi ses actions dans l’espace public afin de susciter la curiosité de tous les citoyens. L’événement s’exprime « hors les murs » et « sur les murs » à travers la réalisation de fresques murales, une initiative mise en œuvre en partenariat avec la Fondation Montresso*, la galerie 38 et la Fondation CDG.

Cinq œuvres d’Art urbain s’afficheront donc sur les façades du MMVI (deux fresques de l’artiste ivoirien Médéric Turay), de la CDG (par le peintre allemand Hendrik Beikirch), de la BNRM (par le calligraphe marocain Tarek Benaoum), et de la caserne des pompiers, avenue de France (par le jeune artiste réunionnais Abeilone).

Essaouira accueille un nouveau festival mêlant Surf, Art et Environnement

Célèbre pour ses rendez-vous culturels internationaux, la ville d’Essaouira s’apprête à accueillir un nouveau festival, baptisé « Les Océanes », dédié à la culture surf et mêlant art, sport et environnement.
17038980_1472119276154612_5760220825476498334_o

Initiée par l’Institut français du Maroc à Essaouira, cette première édition se tiendra du mercredi 8 au dimanche 12 mars 2017. Des acteurs du monde associatif, scolaire et universitaire se retrouveront dans la ville du vent autour d’événements dédiés à la culture des sports de glisse et au respect de l’environnement.

Cette première édition se tiendra sous le regard expert de Boujmaâ Guilloul, jeune souiri mondialement connu pour ses titres internationaux en windsurf.

Au programme, des projections de films, rencontres, débats, workshops et concert… :

16996100_1472814716085068_2519262195741201431_n