Le retour du Festival Beat Hotel pour un deuxième chapitre du 19 au 22 mars 2020

Après une très belle première édition réussite, en mars dernier, l’équipe du Festival Beat Hotel Marrakech vous donne rendez-vous du 19 au 22 mars 2020 à l’hotel Fellah pour une deuxième expérience.

Beat Hotel Le club éphémère – Du nom d’un petit hôtel parisien connu pour avoir hébergé dans les années 50-60 des artistes et écrivains de la Beat Generation – Son mantra «Mangez, buvez, dansez» fait partie des incontournables de Worthy Farm depuis 2011.

La scène INTERZONE lors de la première édition du Beat Hotel Marrakech

Beat Hotel Marrakech propose une série de concerts, musique live et DJs sets – mettre en vedette une richesse de talent marocain aux côtés d’une foule de DJ de renommée internationale -, des collaborations culinaires uniques et un programme de conférences et workshops avec des grands esprits et des voix d’aujourd’hui”.

« A festival philosophy connecting people’s love of intriguing culture with their ritual need for great music and dancing and their sensory passion for fine food and drink, the Beat Hotel touches down in Morocco for its second edition on 19-22 March 2020. » Beat Hotel Team

Découvrez le line-up de cette deuxième édition du Beat Hotel Marrakech :

Music line-up :

Apiento, Alek Lee, Amateurism, Call Super, A Love From Outer Space – Andrew Weatherall & Sean Johnston, Driss Bennis, Carista, Charlotte Adigéry, Donna Leake, Ece Duzgit, DJ Tennis, Fort Romeau, Grainger, Floating Points, Guedra Guedra, Habibi Funk, Gilles Peterson, Glenn Kitson, Heidi Lawden, Jamie Tiller, Jessin, Khidja, Lauren Hansom, Manfredas, Moscoman, John Talabot, Kate Tempest, Kindness, Nadia Ksaiba, Naduve, Maalem Houssam Guinia, Moulay Ahmed El Hassani, Moshi Moshi DJs, Not An Animal, New Business, Polyswitch, Shame on Us, Pional, Raw Silk, Simple Symmetry, The Sonic Emporium, Sound of Mint, Tako, Winds & Skins, Young Marco, Yu Su, Yasmean… More coming soon…

Conferences & Workshops :

Andrew Weatherall & David Keenan – Read the Cosmic Weather
Autonomic Tarot
Camille Walala & Hassan Hajjaj – When Art Goes POP!
Charlotte Adigéry – Yin Yang Meditation
Global Record Culture
Patternity – Mindful Marbling
Jeremy Deller – Art, Rave & Revolution
David Keenan – Faith & Awe
Leila Slimani – My Morocco
Pip Roberts’ Wakey Wakey Yoga
Richard Russell – Liberation Through Hearing
More coming soon…

Le festival prévoit un “line-up” culinaire en conviant plusieurs grands chefs et restaurants, comme :

  • El PastorInspirée par Sam Hart et le co-fondateur Crispin Somerville, gérant d’une boîte de nuit à Mexico.
  • Le retour de « Berber & Q » pour la seconde édition.
  • Neil Rankin pour les amateurs de la viande.
  • Nomad x Robin Gill pour la cuisine locale et internationale revisitée
  • BERENJAK pour la découverte de la cuisine persane traditionnel fusionné.
  • Plus d’info ICI…

On y était pour la 1ère éditions, une expérience festivalière magique, inédite et unique de musique, culture et art culinaire avec un Line up incroyable qui nous a vraiment bluffé. Vous trouverez ici notre review.

Tout ce qu’on peut dire c’est que cette 2e édition du Beat Hotel Marrakech est très prometteuse, à suivre de près.

Save the date !!!

Website : www.beat-hotel.com

 

Festival Timitar dévoile la programmation de sa 16e édition

Du 03 au 06 Juillet 2019, l’évenement phare de la ville de Agadir, le festival Timitar revient pour une 16e édition.

Le Festival Timitar de Agadir, c’est quatre soirées riches pour réécouter ou découvrir les artistes Amazighs et les artistes du monde qui s’accordent pour créer des ponts entre les différents univers et faire corps avec la musique pour montrer le chemin aux futures générations. Le Timitar est aussi et surtout un événement où le public est, chaque année, fidèle au rendez-vous pour découvrir ensemble dans un esprit de fête et d’ouverture toutes les musiques d’ici et d’ailleurs.

Aujourd’hui considéré comme l’un des festivals les plus importants du pays, le Festival Timitar nous offre chaque année une grande manifestation, désormais bien enracinée dans le paysage culturel marocain. Timitar invite les publics du Maroc et du monde à partager un voyage musical riche et intense réunissant artistes Amazighs et artistes du monde à Agadir. Le succès de Timitar, chaque année salué pour l’engouement qu’il provoque, tient autant à l’exigence de sa programmation qu’à sa capacité à faire dialoguer les cultures du monde.

Pour cette 16e édition, plus d’une quarantaine de groupes et artistes d’origines très variées se produiront sur scène. Qu’il soit originaire du Maroc, de d’autre contrée du monde ou issu de l’émigration amazighe, chaque artiste enrichira ce programme.

Fidèle à son esprit, le Festival Timitar mettra à l’honneur les troupes traditionnelles qui participent à la conservation des traditions de l’art populaire marocain, en accueillant plusieurs troupes telles que : Ahidous Tazouit, AHWACH HAHA TAMANAR, AHWACH ASGA AOULOUZ.

Chaque soir, nous aurons l’honneur de les découvrir pour l’ouverture des festivités de la Place Al Amal. Le registre très attendu des Rways sera représenté par les éminents RAÏS SAID & ABDELLAH OUTAJAJT, Raïss AARAB ATIGUI, Raïss Moulay Idar lmzoudi, Raïss Mohamed Bismomyn, Raïss Lahcen Idhammou, Raïss Mohamed Amrrakchi, Raïssa FATIMA TACHTOUKT, Raïss Lahcen Belmouden, Raïssa Rkiya Talbensirt, Raïssa Fatima Tihihit Titrit, Raïssa KHADIJA TAAYALT, Raïss LAHOUCINE TAOUSS, Raïssa Fatima Tihihi.

Pour le plaisir de tous, le groupe mythique The Original Wailers, mené par le guitariste Al Anderson, qui a accompagné Bob Marley dans plus de 250 concerts sur les cinq continent sera à la clôture du festival Timitar de cette édition.

L’Afrique, sera présente à travers le groupe mytique TINARIWEN, ISMAEL LÔ, la formation Ethiopiènne Fendika.

Venus du Moyen Orient, THE CHEHADE BROTHER de Liban, FAIA YOUNAN de la Syrie.

La riche scène « Musiques Actuelles » marocaine de la diaspora sera également représentée, notamment par Betweenatna, RIBAB FUSION, FONTOME, ZAKARIA GHAFOULI.

Des interludes seront assurés par des artistes aux influences riches et diversifiées : DJ ALI T, VJ TEKYES, ADDICTIVE TV, DJ AB, TOUKADIME, Dj SAMTRAX, VJ KALAMOUR et Les Insoumise.

Découvrez la programmation complète :

Programme du Timitar Off :

Mercredi 04 Juillet 2018 de 10h30 à 14h :

Salle Royal Sofitel bay resort

Table ronde : « l’art et la culture à quoi servent-ils vraiment ? »

Moderateur:

  • Omar Eddahbi : Directeur de rédaction de Midi 1 Tv

Intervenants:

  • Rachid Benzine : Islamologue
  • Abderrazzak Zitouny : Réalisateur et metteur en scène
  • Bouchra Rijami ou Hassan Fnini
  • Hassan Ouahbi

Mercredi 04 juillet 2018 :

A la Medina d’Agadir à partir de 20h30

Pièce de théatre « Lettres à Nour » d’après le roman de Rachid Benzine, mis  en scéne par Abderrazzak Zitouny

Jeudi 05 Juillet 2018 de 10h à 14h

Salle Royal Sofitel bay resort

Table ronde : « Présentation du patrimoine immatériel » ; cas de la danse Taskiwin enregistrée récemment comme patrimoine de l’UNESCO

Modérateur :

  • Miloud Azerhoun : Chercheur

Intervenant :

  • Ahmed Skounti
  • Mustapha Nami
  • Mohamed Mahdi
  • Omar Amarir
  • Mohammed Medlaoui

Du 01 au 05 Juillet 2018

L’Université d’été d’Agadir : « L’amazighité à l’ère du numérique »

Organisée par l’association Université d’été d’Agadir

Du 01 au 07 juillet

Place Al Amal

Exposition d’artisanat en partenariat avec La maison de l’Artisanat

Site Web Officiel : http://www.festivaltimitar.ma/

Le retour du Festival Atlas Electronic pour un quatrième chapitre du 29 Août au 01 Septembre 2019

Après trois premières éditions réussites, l’Atlas Electronic revient cette année pour un quatrième chapitre qui se tiendra du 29 Août au 01 Septembre 2019 au cœur de l’écolodge la Villa Janna, à la ville ocre « Marrakech », et qui s’annonce encore plus colossal.

Le festival qui avait ramené lors de ses trois premières éditions Floating Points, Bambounou, Call Super, DVS1, Bicep, Fatima Yamaha, Jamie XX, Secretsundaze et Gerd Janson, pour n’en citer que quelques-uns, vient de dévoiler les premiers noms de son quatrième édition.

Côté line-up musical, pour cette èdition, on remarque bien la diversité de la programmation, avec un accent particulier apporté sur le Maroc, le reste de l’Afrique et le Moyen-Orient.

Pour l’heure une soixantaine d’artistes ont été annoncés, le projet « James Holden & Maalem Houssam Guinia », Esa et « Kamaal Williams & Friends » feront leur grand retour, ce dernier prepare des surprises durant cette èdition tel que une scène secret « Black Focus Stage », Workshops et des After Parties, utilisez le code « AEKAMAAL » pour un accès exclusif. Ajoutez à cela les sélections marocaines Kosh, Driss Bennis, Guedra Guedra, ISSAM, MMMC, Polyswitch et Yasmean.

Découvrez le Line-Up de cette édition 2019 :

Beaucoup d’autres artistes, ainsi que des annonces importantes et des collaborations locales inédites vont bientôt être annoncés pour faire de cette quatrième édition une des plus magnifique à ce jour.

Grande nouveauté cette année, la plateforme londonienne Boiler Room est de retour à Marrakech après leur premier et dernier passage en 2014 à la ville ocre et au Maroc.

Boiler Room retransmettra des sets en direct depuis Atlas Electronic, offrant ainsi à sa communauté internationale d’amateurs de musique underground un aperçu de la nouvelle scène musicale marocaine, notamment avec des DJ marocains et divers spectacles live traditionnels et locaux.

Cette 4e èdition du Atlas Electronic Festival est sous le thème de « Moving Forward », l’organisation souhaite sensibiliser à la question de la mobilité, de ses restrictions et possibilités soulevés par les intervenants sur le terrain ainsi qu’aux solutions existantes. Vous trouverez ci-dessous le message de l’équipe du festival à propos de ce thème :

AE19: Moving Forward

Ever since humans as we know them have existed, they have migrated across the globe. This migration started a mere 200,000 years ago from the very continent that nowadays is facing the greatest limitations in its travel capacities: Africa. One can’t help but wonder how this has happened, why, and what effects this might have on the continent’s cultures.

When describing cultures, we think of the ideas, customs, and social behaviour of a particular people or society. These cultures are neither static nor constant but rather fluctuate over time changing through each interaction with other cultures and its people. We’ve seen this in the story of the Romany Gypsies as well as contemporary Western cultures – as people explore beyond their physical and mental borders they bring with them their stories, their music and their arts forever affecting their new environments leaving a lasting mark.

Although this might sound brilliant, we should not forget that travelling beyond your physical and mental territories is, for many, still a luxury. One that signifies independence and therefore freedom – freedom to move, freedom to speak, freedom to think.

While we find comfort in the idea of living in a so-called free world, a quick comparison of passports harshly shows us that truly free are those who own one of a First-World country. And that those born in the Third-World, are inclined to remain there.

However, the extent to which this institutionalized restriction on physical mobility impacts the creative fields – fields renowned for and associated with the freedom of creation, thought and speech – remains unclear. What is this divisive message that’s being spread through denied visa requests, discriminatory border controls and inefficient bureaucracies?

In our utopian quest for a creative playing field that is levelled out globally, we are going to try and find out exactly how this inequality in mobility shapes our cultural landscape. In the process of this research, we’ll explore the many facets of mobility which is not merely limited by the physical aspect but also encompasses the mobility of knowledge and financial mobility. We will take this opportunity to research the very infrastructures that allow for creative knowledge and free-thought to spread and the restrictions sabotaging it.

How has mobility and its restrictions shaped our cultural landscape? To what extent is this landscape a proper representation of its regions? What role does the internet play in facilitating the mobility of knowledge and therefore the shaping of culture? What can creators, curators, organizers and policymakers do to minimize the social gap within their communities maximizing financial and therefore creative mobility? In the months following up to Atlas Electronic’s fourth edition as well as during its programming in August 2019, we will reflect on these issues raised by people in the field along with existing solutions.

Source : Manifesto du Site officiel du Atlas Electronic Festival

In the future, we create together.

Pour en savoir plus sur le thème, les billets, le programme et d’autres contenus exclusifs de cette année, visitez le site web officiel du festival www.atlas-electronic.com.

Save the date !!

5e édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été devoilé

Le Visa for music est un festival des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un rendez-vous networking des professionnels de la musique sur le continent Africain. Il est à sa 5ème édition qui se prépare activement.

Cette année, l’événement est prévu du 21 au 24 novembre 2018, à Rabat. Plus de 1500 artistes et professionnels y sont attendus pour échanger sur les défis de la musique dans ces parties du monde. Au programme : expositions, conférences, débats, speed-meeting, networking, formations, workshops, mais surtout la partager à travers des showcases.

Visa For Music, une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient, a dévoilé, il y a quelques jours, une première partie de la sélection des artistes qui se produiront en showcases lors de sa cinquième édition à Rabat.

Parmi la sélection marocaine, on retrouve des noms de la scène de la musique Gnawa, à l’instar de la talentueuse Asmaa Hamzaoui & Bnat Timbuktu et le musicien Mehdi Qamoum AKA Médicament, on retrouvera la chanteuse Nabyla Maan, les rappeurs Shobee and Small X de Shayfeen, le groupe Hamza Saïd Chraïbi, et Abderrahman El Hafid AKA Mr.ID. En ce qui concerne la sélection maghrébine/arabe, elle donne à voir le groupe algérien Ifrikya Spirit, le projet égyptien Sharmoofers, et l’artiste libanaise contemporaine Tania Saleh. La scène africaine est fortement présente lors de cette première partie de la sélection. Elle connaîtra la participation du duo aux influences Afro-jazz et soul Gwen & Tina qui représentera le Gabon, la chanteuse Lornoar du Cameroun, le groupe sud-africains Thee Legacy, le musicien originaire de Maseru, au Lesotho, Kommanda Obbs, l’artiste Lucibela du Cap-vert, et le maître et compositeur de balafons Mamadou Diabate de Burkina Faso avec son groupe Mamadou Diabate & Percussion Mania. D’autres noms seront prochainement communiqués.

Le jury du Visa For music 2018 est composé de May Mostafa qui gère El Genaina Theater pour les arts et la culture en Egypte, Moulay Ahmed Alami, président du Jazzablanca, le conférencier Sipho Sithole (Afrique de Sud), Tony Mefe du Cameroun qui est directeur de Scène d’Ebène et Rachid Briki un acteur important du secteur de la Culture en Algérie.

Découvrez notre playlist des artistes/groupes selectionnés :

Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou (Maroc)
Gwen & Tiana (Gabon)
Hamza Chraibi & Band (Maroc)
Ifrikya Spirit (Algérie)
Kommanda Obbs (Lesotho)
Lucibela (Cap vert)
Mamadou Diabate & Percussion Mania  (Burkina Faso)
Mehdi Qamoum (Maroc)
Nabyla Maan (Maroc)
Sharmoofers (Egypte)
Shayfeen (Maroc)
Tania Saleh (Liban)
Thee Legacy (Afrique du Sud)
Mr ID « Soul of Elbaraka » (Maroc)

Site Web Officielle : visaformusic.com

4ème édition du Visa For Music : Les premiers noms des artistes selectionnés pour les showcases ont été annoncée

Visa For Music a annoncé une première partie des artistes sélectionnés par un jury spécial pour animer les showcases de la 4ème édition, qui se déroulera comme tous les ans en novembre, à Rabat du 22 au 25.

La liste est éclectique, riche et variée et il contient des artistes/bands d’ici et d’ailleurs. Des concerts qui sont l’occasion pour voir ses artistes préférés se produire en Live et aussi faire de jolies découvertes musicales.

Du côté du Maroc, cet évènement recevra Inouraz, Fayçal Azizi, Mobydick et Farid Ghannam.

Du côté de notre continent Africain on trouve, Rocky Dawuni de Ghana, DJ Lag de l’Afrique du Sud, Gangbé Brass Band du Bénin, Shishani & the namibian tales du Namibie, Marema du Sénégal.

La musique du Moyen-Orient sera de son côté présente avec le groupe TootArd originaire des Hauteurs du Golan syrien occupé, El Morabba3 de la Jordanie, Ali Asghar Rahimi d’Iran.

Visa For Music est le 1èr marché & salon professionnel des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, un projet naît affin de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles.

Ce marché s’adresse aux professionnels de la musique au sens large et il est devenue une plateforme d’échange pour la promotion de la filière musicale de ces by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/2015/02/09/2eme-edition-du-visa-for-music-2015-a-rabat-du-11-au-14-novembre-2015/#60447924″> pays.

Une manifestation inédite et qui est devenue une plateforme incontournable d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient.

En résumé, Visa For Music, c’est six missions principales :

  1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
  2. Encourager la mobilité artistique entre les by TremendousCoupo » href= »https://eventlik.wordpress.com/category/visa-for-music/#30543480″> pays africains et du Moyen-Orient
  3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
  4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
  5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
  6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culture

 Au programme :

  • Expositions
  • Showcases
  • Projections de films musicaux
  • Conférences
  • Speed-meetings
  • Networking
  • Formations
  • Débats

Update :

Découvrez la sélection officielle des showcases de la 4e édition du Visa For Music, il y en aura pour tous les goût :

3MA – Maroc / Mali / Madagascar

Afrotronix – Tchad / États Unis

Ali Asghar Rahimi – Iran

Armand Biyag – Cameroun

Aywa – Maroc / France

Black Jaguar – Maroc

Cordel – Portugal

Daraa Tribes

DJ Lag – Afrique du Sud

DJ Lutonda – Angola

Eusébia – Madagascar:

Fayçal Azizi – Maroc

Ghalia Benali & Maak – Tunisie

Hassan Boussou & Gnawa Racines – Maroc

Hisham Kharma – Egypte

Humanity Starz – Gambie

IALMA – Belgique

Inouraz – Maroc

JGAH – Corée du sud

Jihane Bougrine – Maroc

Jouvay Fest – Trinidad & Tobago

Jyssé – Nouvelle Calédonie

Kasba Maroc / Pays-Bas

Khansa Batma – Maroc

Lo Griyo – Ile de la Réunion

MAcAM – Maroc

Aïda & Babak Quartet – Maroc

Marema – Sénégal

Missy Ness – France/Tunisie

Lmoutchou AKA Mobydick – Maroc

Mokoomba – Zimbabwe

Nour Harkati & Aytma – Tunisie

DJ Paco Pigalle – Brésil / Maroc

Taxi Kabir – Allemagne / Maroc

Queen Koumb – Gabon

Raina Rai – Algérie

Roro Kaliko – Martinique

Sama’ – Palestine

Shishani & the namibian tales – Namibie

Siska – France

ST Fusion – Japon/Espagne

TootArd – Palestine

Italia Migrante – Italie

The Wanton Bishops – Liban

Kardes Turkuler – Turquie

Sekou Kouyate – Guinée

Planning des showcases :

Site Web Officiel : http://visaformusic.com/

Le Festival International de Casablanca est de retour

Annoncé le Mardi 13 juin 2017 dans une conférence de presse à Casablanca, la capitale économique célébrera du 6 au 15 juillet 2017 le retour de son Festival international après un arrêt depuis 2013. Cet événement promet de devenir le nouveau temps fort artistique de la métropole.
Durant 10 jours, la ville blanche sera animée par deux grandes scènes, une au niveau de l’Espace Toro et l’autre au niveau de Ain Sebâa où se produiront des artistes nationaux et internationaux ainsi qu’une 3ème scène sur la place des Nations unies avec une programmation le weekend uniquement. Plusieurs espaces de spectacles et de création artistique sont programmés au niveau des 16 arrondissements de la métropole, avec plus de 400 artistes toutes disciplines confondues.
Casa Festival sera inauguré cette année avec une parade électro, réalisée par des artistes de rue qui assèneront des rythmes tribaux et hypnotiques afin de transformer les rues de la ville en véritable dance floor, le public aura l’occasion de découvrir Casa Création, qui clôturera également l’évènement. Cette troupe, composée d’une centaine de jeunes artistes qui a travaillé d’arrache-pied pendant plus de 6 mois, propose un spectacle mêlant musique acrobatie et jonglage le temps d’un show inédit.

Découvrez le programme du Casa Festival 2017 :

CASA CREATION :

Une création originale, un spectacle itinérant et évolutif, un hommage authentique à la ville blanche par ses enfants. Des artistes et des professionnels du spectacle de renom participeront à la mise en scène d’un spectacle autour de Casablanca et ses mille visages.

L’histoire commence par un casting afin de dénicher des talents en musique, danse, chant à l’échelle nationale. Sont à l’honneur les disciplines faisant appel aux corps, aux voix, aux instruments et diverses autres formes d’art… un spectacle alliant talents recrutés et coachés par de grandes vedettes pour un coup d’envoi et une clôture en apothéose !

CASA ARTS :

Les arrondissements de la métropole vont vivre des expériences artistiques uniques dans l’espace public :

> PARADE ELECTRO : Le festival démarre avec une Parade électro, réalisée par des artistes de rue qui assèneront des rythme tribaux et hypnotiques afin de transformer les rues de la ville en véritable dance floor.

> CASABLANCA FAIT SON CINEMA : Immortalisée dans l’imaginaire collectif mondial par Hollywood, Casablanca ne cesse de faire rêver. Pour vibrer à travers les images du 7e art, les casablancais seront conviés à assister sur la plage de sidi bernoussi (Plage Al Raha) à des projections en plein air en présence des équipes de réalisation.

> WE DANSE : La danse, langage universel sans couleur ni frontière, est un formidable levier pour fédérer un public autour des valeurs communes de Wecasablanca, à savoir l’excellence, l’ouverture, la réussite, l’énergie et la rencontre. avec Kader attou et Mourad Merzouki, les deux plus grands chorégraphes français de hip-hop, Casa festival proposera deux représentations exceptionnelles dans les quartiers de sidi Belyout, place Mohammed V, et Roches Noires.

> CASAMOUJA : Casablanca est devenu en quelques années un haut lieu de la création artistique urbaine. en partenariat avec des artistes et collectifs reconnus, casamouja sera l’occasion de faire déferler une seconde vague de couleurs sur les murs de la ville afin de la rendre encore plus vivante, accueillante et unique. illustrant les valeurs de Wecasablanca, à travers un art ouvert, accessible et rassembleur, casamouja s’adressera à toutes les classes sociales et générations. Les arrondissements de casablanca tel que HAY HASSANI, BEN M’SICK, MERS SULTAN seront au coeur de la réalisation de plusieurs installations artistiques, signées de grands graffeurs et artistes.

> NRJ GAMING : Cet événement rassemblera tous les acteurs majeurs du e-sport au maroc. du 10 au 16 juillet, le complexe mohammed v accueillera des compétitions, tournois et animations consacrées au gaming et au high tech, en partenariat avec nrj maroc.

> ARTS VIVANTS : Depuis une dizaine d’années, les arts de la rue au maroc se sont développés selon des logiques singulières, qui caractérisent aussi bien les choix artistiques que les pratiques économiques de production et de diffusion des œuvres. Le festival proposera une programmation nationale, internationale et pluridisciplinaire (théâtre de rue, cirque et contes, halka, happening…) pour Casablanca et ses places publiques sur MOULAY RACHID, SBATA, SIDI MOUMEN, EL FIDA, BEN M’SICK, HAY MOHAMADI, HAY HASSANI, ANFA, SIDI BELYOUT, et SIDI MAAROUF.

CASA CONCERTS :

> ESPACE TORO

• 6 juillet : Casa Création, Maher Zain
• 7 juillet : Gloria Gaynor, Oum
• 8 juillet : French Montana, Dizzy Dros
• 9 juillet : Fnaire, DJ Naamane
• 10 juillet : Aziz Sahmaoui University of Gnawa, Hoba Hoba Spirit
• 11 juillet : Kids United
• 12 juillet : DJ Van & Friends
• 13 juillet : Settati
• 14 juillet : Tiken Jah Fakoly,Wachm’n Hit
• 15 juillet : Casa Création, Don Bigg

> AIN SEBAA

• 7 juillet : Daoudi, Five Stars
• 8 juillet : Zina Daoudia, Hassan Housni
• 9 juillet : Fatima Zahra Laâroussi, Mourad Bouriki
• 10 juillet : Mister You, Twin & Twice
• 11 juillet : Jil Jilala et Nass El Ghiwane
• 12 juillet : Orchestre des Royess, Ali Faiq & Amarg Experience, Hatim Idar
• 13 juillet : Betweenatna, Reda Taliani
• 14 juillet : Nuit électro avec: Acid Arab -Daox- Polyswitch

> PLACE DES NATIONS-UNIES

• 8 juillet : Al Amal Talents
• 9 juillet : Sanae Jabrane / Botbole

“Après l’âge de raison, place à l’âge de conscience” pour le festival Gnaoua et Musiques du monde d’Essaouira qui en est à sa 20e édition.

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira est un festival pionnier dans le paysage culturel marocain et unique dans le paysage mondial des festivals. Depuis sa création en 1998, le festival est porté par un sentiment unanime : développer un projet résolument marocain, un projet qui donne à vivre l’âme, l’authenticité et la modernité du Maroc. Un projet universel, basé sur le dialogue des cultures, un projet que s’approprie chaque année des centaines de milliers de visiteurs nationaux et internationaux.

Du 29 juin au 1 juillet 2017, l’évenement emblématique de la ville des Alizés, du surf, de la musique et de la bonne ambiance, Essaouira, le festival Gnaoua et musiques du monde revient pour une 20e édition.

Afin de célébrer comme il se doit ce vingtième anniversaire, et afin de retracer l’esprit du festival depuis ses débuts jusqu’à nos jours, le programme de cette édition propose aux festivaliers une invitation rythmée à travers une série de manifestations intellectuelles, musi­cales et culturelles qui investiront la ville et les lieux d’Essaouira de manière progressive.

Comme chaque année, les grandes vedettes du festival seront les Mâalems gnaouis tel que Mâalem Said Kouyou, Mâalem Mohamed Kouyou, Mâalem Hamid El Kasri, Màalam Mustapha Bakbou, Mâalem Hassan Boussou, Mâalem Mokhtar Gania, Mâalem Abdeslam Alikane, Mâalem Khalid Sansi, Mâalem Aziz Baqbou, Mâalem Ould Khoumani, Mâalem Alal Soudani, Mâalem Abdellah Akharraz, Mâalem Mahmoud El Gouchi, Mâalem Abdenbi Guedari, qui viendront de tous les coins du Maroc pour représenter les couleurs de leurs confréries.

Dans des sonorités variées, le programme propose également une belle brochette d’artistes comme Carlinhos Brown qui fusionne musique gnaoua et samba-reggae bresilienne, Lucky Peterson qui fusionne gnaoua et blues americain, Bill Laurance qui fusionne gnaoua et Jazz-UK. D’autres artistes comme Titi RobinHindi Zahra, Gnawa Diffusion, Ismaël Lô, Band Of Gnawa avec Loy EhrlichRibab FusionSpeed Caravan, et d’autres joueront leurs partitions en associant la musique gnaoua à leur style. «Ce festival est un réel laboratoire de fusion musicales et nous tenons à ce qu’il continue d’en être ainsi. Nous protégeons cette spécificité et cette authenticité qui caractérisent cet événement, qui lui donnent du sens et de la crédibilité. Les stars du festival, ce sont avant tout les Gnaouas », précise Neila Tazi.

Quelle meilleure transition pour rappeler un des rendez-vous majeurs du festival, celui du FORUM DES DROITS DE L’HOMME dont la thématique cette année sera « Créativité et politiques culturelles à l’ère du numérique ». Quatre panels de débat sont prévus lors de cette sixième édition de ce forum qui s’articulera autour de plusieurs axes : ‘Arts vivants, édition, cinéma, musique… ce que change le digital !’, ‘Le digital au service de la diversité ?’, ‘Vers l’émergence de nouvelles disciplines artistiques’, ‘Quelles politiques publiques et quelles actions de l’ensemble des acteurs ?’.

Je vous laisse découvrir le programme complet de cette édition :

 

Découvrez le programme du MASNAÂ #05, du 08 au 14 mai 2017 @ Casablanca & Rabat

Le festival MASNAÂ, manifestation internationale consacrée à la création contemporaine, invite pour sa 5e édition l’artiste libanais Mazen Kerbaj et conçoit avec lui une programmation autour de la bande dessinée et de la scène musicale et artistique de Beyrouth.

Aux intersections multiples entre littérature, dessin, graphisme, musique ou arts visuels, la bande dessinée est aujourd’hui cet art hybride qui s’expérimente aussi bien dans l’espace du livre qu’hors de lui, dans des médiums aussi divers que l’exposition, la performance, la vidéo, internet, l’installation ou la fresque murale. La bande dessinée arabe a connu une évolution similaire, avec l’apparition depuis une dizaine d’années, d’abord au Liban et en Égypte, puis dans le reste du Moyen-Orient et au Maghreb, de nouvelles générations d’auteurs, souvent par ailleurs graphistes, plasticiens, qui ont transformé cet art et en ont fait un des vecteurs d’expression privilégiés de mouvements culturels alternatifs plus larges.

Mazen Kerbaj est un de ces artistes. Auteur de plus de 15 livres, publiés notamment en France à L’Association et de nouvelles et dessins publiés dans des anthologies, des journaux et des magazines, Kerbaj est un des inspirateurs de la BD expérimentale au Moyen Orient et son travail a été traduit dans une dizaine de langues. Ses peintures, dessins, vidéos, performances et installations ont été montrés dans de nombreuses expositions au Liban, en Europe et aux Etats-Unis. Il est aussi un des principaux acteurs de la scène musicale expérimentale à Beyrouth, et plus généralement une des figures incontournables d’une scène libanaise alternative apparue dans les années 2000.

La 5e édition de MASNAÂ invite une partie de cette scène : artistes, musiciens, auteurs, libanais, américains, suisses, allemands, ainsi que des artistes marocains et français liés à la scène artistique de Casablanca qui travaillent dans les champs de la bande dessinée et des arts visuels, de la performance et de la musique.

 Le programme propose 6 expositions qui articulent ou superposent bande dessinée, graphisme, cinéma ou musique. Plusieurs concerts et performances ; des rencontres, des tables rondes et des conférences, ainsi qu’un projet éditorial conçu spécialement pour le festival.

Programme de cette 5e édition :

LUNDI 8 MAI 
 18 h – RENCONTRE / SIGNATURE autour de la bande dessinée contemporaine. 
 Mazen Kerbaj (Liban) / Hicham Lasri (Maroc)
 Goethe Institute – 7 rue Sana’a, Rabat
 
 MARDI 9 MAI 
 19 h – VERNISSAGE EXPOSITION 
 NOISE ON PAPER / DRUNKEN MASTERS - Mazen Kerbaj (Liban) et Hatem Imam (Liban) 
 Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui – Rue du Parc, Casablanca
 Exposition du 9 mai au 16 septembre 2017
 
 MERCREDI 10 MAI 
 16 h – RENCONTRE 
 From Tahrir to the Solar Grid – GANZEER (Égypte)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 18 h 30 –VERNISSAGE EXPOSITION
 FAWDA – Hicham Lasri (Maroc)
 Institut français Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 Exposition du 10 mai au 25 juin 2017
 19 h 30 – MACADAM ANIMAL – Performance – 30 mn
 Olivia Rosenthal (France) / Eryck Abecassis (France) 
 Institut français Casablanca
 20 h 30 – WORMHOLES – Performance – 30 mn
 Mazen Kerbaj (Liban) / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français Casablanca
 21 h 30 – DOES MY PIG LAY EGGS IN THE FOREST? – Performance – 30 mn
 Simohammed Fettaka (Maroc) / Abdellah Hassak (Maroc)
 Institut français Casablanca
 
 JEUDI 11 MAI 
 16 h – RENCONTRE 
 Creative Life: Music, Politics, People, and Machines – BOB OSTERTAG (États-Unis)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 19 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 UPRISING/STILL- Jana Traboulsi (Liban)
 DANGEROUS DREAMS – Ganzeer (Egypte)
 CulturesInterface, 12 rue El Jihani, Maarif, Casablanca
 Exposition du 11 au 27 mai 2017
 22 h – CONCERT + DJ SET
 ALVARIUS B (Etats-Unis) + DAOX
 Le Vertigo – 110 rue Chaouia, Casablanca
 
 VENDREDI 12 MAI 
 16 h – RENCONTRE MUSICALE
 RADIO MOROCCO – ALAN BISHOP (Etats-Unis)
 Dar America – 10 place Bel Air, Gauthier, Casablanca
 18 h – RENCONTRE
 IRTIJAL – Rencontre autour de la scène musicale expérimentale de Beyrouth 
 Mazen Kerbaj (Liban) / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français de Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 19 h – « A » TRIO + ALAN BISHOP – Concert – 40 mn
 Alan Bishop (États-Unis) / Raed Yassin / Mazen Kerbaj / Sharif Sehnaoui (Liban)
 Institut français de Casablanca
  20 h – LIGHT BULB MUSIC – Performance – 30 mn
 Michael Vorfeld (Allemagne)
 Institut français de Casablanca
 21 h – SHADOW BOXING – Performance – 40 mn
 LIVING CINEMA - Pierre Hébert (Canada) / Bob Ostertag (États-Unis)
 Institut français de Casablanca
 
 SAMEDI 13 MAI 
 11 h – TABLE RONDE
 La bande dessinée et ses doubles - Avec Alex Baladi (Suisse), Mazen Kerbaj (Liban), Jana Traboulsi (Liban), Hicham Lasri (Maroc). 
 Institut français de Casablanca, 121 Boulevard Zerktouni
 17 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 HISTOIRES EN ZIGZAG – Alex Baladi (Suisse) 
 Thinkart – 130 boulevard Zerktouni, Casablanca
 Exposition du 13 au 31 mai 2017
 20 h – VERNISSAGE / PERFORMANCE 
 HORS D’OEUVRE 2 – Yassine Balbzioui (Maroc)
 Lycée Lyautey – 260 boulevard Ziraoui, Casablanca
 22 h – CONCERT PRAED (Suisse/Liban) + DJ SET
 Le Vertigo – 110 rue Chaouia, Casablanca
 
 DIMANCHE 14 MAI
 11 h / 18 h – VERNISSAGE EXPOSITION
 « La Bess ? », « Comment ça va ? » et autres polies formes – Myriam El Haïk (Maroc) 
 Le Cube – 2 rue Benzerte, Rabat
 Exposition du 14 mai au 16 juin 2017

L’Afrique en Capitale ouvre le bal demain ! @ Rabat, du 28 mars au 28 avril 2017

Du 28 mars au 28 avril, Rabat, Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture, accueille un mois d’intenses d’activités culturelles : 36 temps forts dans quelque 18 lieux offrant un riche programme gratuit et accessible à tous. Des expositions d’arts plastiques et d’objets du patrimoine, des concerts de musique et des projections de films, des conférences et d’art urbain, seront au rendez-vous, sous forme d’un véritable parcours de découverte.

ART CONTEMPORAIN

Au cœur de la capitale, un premier parcours d’art contemporain relie les galeries Bab Rouah et Bab El Kébir dépendant du ministère de la Culture, les espaces d’exposition des Fondations ONA et CDG et le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain.

GALERIE BAB ROUAH
« Exposition du Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden Marrakech :Macaal »
Du 28 mars au 23 avril 2017

GALERIE BAB EL KEBIR
« Regards croisés »
L’occasion de redécouvrir notre environnement dans l’objectif des artistes photographes africains…

VILLA DES ARTS
« Gaia à travers ses miroirs »
A travers cette exposition de peintures et d’installations, ces artistes représentent la terre dans tous ses états, pour lui rendre hommage et lui témoigner de leur lien fusionnel :
Ahmed Louardighi, Najia Mehadji, Abderrahim Yamou, Pierre Bodo, Jean Goba, Cheri Samba, Calixte Dakpogan, Gonzalo Mabundo, Fabrice Monteiro

ESPACE EXPRESSIONS CDG
« Étoffe des songes »
Pour la première fois au Maroc, une exposition d’œuvres inédites d’Abdoulaye Konaté : un dialogue avec le textile traditionnel marocain et les artisans de Fès.

MUSÉE MOHAMMED VI D’ART MODERNE & CONTEMPORAIN
« Un regard sur l’Afrique »
Un ensemble d’œuvres issues d’une collection privée unique offre une exploration originale des tendances de l’art contemporain africain.

« Présence Commune »
Les artistes Kouka Ntadi et Wahib Chehata réunis au sein du musée et sur le parvis, avec le soutien de la Fondation Montresso*, fruit d’une résidence au Jardin Rouge de Marrakech.

Wahib Chehata
Installé au Mali depuis 2014, le photographe d’origine tunisienne dévoile pour la première fois la série « Renaissance »

Kouka Ntadi
Peintre et artiste hip-hop congolo-français, il a fait du « Guerrier Bantu » le symbole de sa quête de liberté et d’identité.

« Hommage »
Un hommage à trois inspirants photographes qui se sont éteints : Malek Sidibé avec « Reportages maliens », Leila Alaoui avec « Les Marocains » ou encore Othmane Dilami avec « Les musiciens de la transe ».

PATRIMOINE

Deux autres expositions explorent également les richesses du patrimoine et des relations culturelles entre le Maroc et les pays du continent.

La Bibliothèque du Royaume du Maroc organise ainsi, en partenariat avec l’Institut des Etudes Africaines relevant de l’Université Mohammed V, et Barid Al-Maghrib, une exposition « Patrimoine », collection unique de manuscrits anciens révélant les subtilités de la calligraphie arabo-africaine, de cartographie et d’iconographie anciennes mais aussi de la philatélie du continent.

Le musée de Bank Al-Maghrib accueille, quant à lui, « L’Or de l’Afrique », passionnante exposition destinée à un large public qui retrace la longue et riche histoire des relations culturelles et commerciales entre le Maroc et l’autre rive du Sahara. L’objet des échanges est l’or ! Pour l’obtenir, les marchands marocains troquent les marchandises les plus variées : vêtements, objets ou lingots de cuivre, papier, maroquinerie, céramique mais également les cauris et surtout le sel…

CONFÉRENCES

Un cycle de conférences enrichira plus encore l’événement « L’Afrique en Capitale ». Des débats d’idées auront lieu chaque jeudi à l’auditorium du MMVI :

  • le 6 avril, « Journée d’étude sur le patrimoine commun en Afrique » initié par l’Université Mohamed V et l’Institut des Etudes Africaines au Musée Mohammed VI (MMVI) ;
  • le 13 avril, agora africaine « L’Afrique en mouvement : migrations, diaspora et mobilités » ; le 20 avril, salon littéraire « Voix de femmes », conférences organisés par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec l’Académie du Royaume du Maroc, l’Agence marocaine de la Coopération internationale et l’Université internationale de Rabat au MMVI ;
  • le 27 avril, hommage « Sur les traces de Léopold Sédar Senghor ». Cette dernière conférence est organisée à la prestigieuse Académie du Royaume du Maroc.

CINÉMA

Le monde du cinéma s’associe à l’événement pour célébrer la créativité cinématographique africaine. Le Festival des Ecoles de Cinéma est organisé par l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel et du Cinéma (ISMAC) en partenariat avec le CCM et le Ministère de la Communication avec comme objectif de renforcer la coordination entre les écoles spécialisées du continent. Un programme de master class et de tables rondes est proposé, ainsi que des hommages aux vétérans du cinéma africain et des projections de films du continent aux cinémas Renaissance et 7ème Art.

MUSIQUE

Parce qu’il n’y a pas de célébration africaine sans musique, deux grandes soirées sont organisées au Théâtre National Mohammed V. Pour la soirée inaugurale d’abord, avec le quintet musical et vocal JOKKO qui trace un trait d’union entre le Maroc, le Sénégal, le Mozambique et la Côte d’Ivoire. Les Marocains Foulane Bouhssine au Rebab et Mehdi Nassouli au chant et au guembri, le maître du balafon ivoirien Aly Keita, le Mozambicain Childo Tomas à la basse et le Sénégalais Sega Seck à la batterie nous entrainent dans un groove-funky et bouillonnant, où rythmes et langues se mêlent.

Pour la soirée de clôture, c’est Aziz Sahmaoui, fondateur de l’Orchestre National de Barbès (ONB) qui apportera les dernières notes. Avec sa nouvelle formation, l’University of Gnawa, il poursuit sa recherche de modernisation des musiques du Maghreb mixant gnaoua, chaâbi, jazz, fusion et hits africains…

Tout le long du mois, la Villa des Arts plongera également ses visiteurs dans le rythme avec un rendez-vous chaque vendredi soir avec des artistes africains installés au Maroc :

  • le 7 avril, Keso Ni Sisi, groupe d’artistes de Kinshasa, Brazzaville, Abidjan et de France, proposant un mélange jazz, afrobeat, reggae ;
  • le 14 avril, Africa Bégué, troupe de folklore sénégalais traditionnel ;
  • le 21 avril, Majid Bekkas African Project regroupant des artistes béninois, ivoiriens, marocains, français autour des sonorités d’Afrique profonde métissées en jazz raffiné ;
  • le 28 avril, Africa United, melting pot de musiciens marocco-comorien.

ART URBAIN

Dans une dynamique populaire, « L’Afrique en Capitale » a la volonté d’inscrire aussi ses actions dans l’espace public afin de susciter la curiosité de tous les citoyens. L’événement s’exprime « hors les murs » et « sur les murs » à travers la réalisation de fresques murales, une initiative mise en œuvre en partenariat avec la Fondation Montresso*, la galerie 38 et la Fondation CDG.

Cinq œuvres d’Art urbain s’afficheront donc sur les façades du MMVI (deux fresques de l’artiste ivoirien Médéric Turay), de la CDG (par le peintre allemand Hendrik Beikirch), de la BNRM (par le calligraphe marocain Tarek Benaoum), et de la caserne des pompiers, avenue de France (par le jeune artiste réunionnais Abeilone).

Essaouira accueille un nouveau festival mêlant Surf, Art et Environnement

Célèbre pour ses rendez-vous culturels internationaux, la ville d’Essaouira s’apprête à accueillir un nouveau festival, baptisé « Les Océanes », dédié à la culture surf et mêlant art, sport et environnement.
17038980_1472119276154612_5760220825476498334_o

Initiée par l’Institut français du Maroc à Essaouira, cette première édition se tiendra du mercredi 8 au dimanche 12 mars 2017. Des acteurs du monde associatif, scolaire et universitaire se retrouveront dans la ville du vent autour d’événements dédiés à la culture des sports de glisse et au respect de l’environnement.

Cette première édition se tiendra sous le regard expert de Boujmaâ Guilloul, jeune souiri mondialement connu pour ses titres internationaux en windsurf.

Au programme, des projections de films, rencontres, débats, workshops et concert… :

16996100_1472814716085068_2519262195741201431_n