“Après l’âge de raison, place à l’âge de conscience” pour le festival Gnaoua et Musiques du monde d’Essaouira qui en est à sa 20e édition.

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira est un festival pionnier dans le paysage culturel marocain et unique dans le paysage mondial des festivals. Depuis sa création en 1998, le festival est porté par un sentiment unanime : développer un projet résolument marocain, un projet qui donne à vivre l’âme, l’authenticité et la modernité du Maroc. Un projet universel, basé sur le dialogue des cultures, un projet que s’approprie chaque année des centaines de milliers de visiteurs nationaux et internationaux.

Du 29 juin au 1 juillet 2017, l’évenement emblématique de la ville des Alizés, du surf, de la musique et de la bonne ambiance, Essaouira, le festival Gnaoua et musiques du monde revient pour une 20e édition.

Afin de célébrer comme il se doit ce vingtième anniversaire, et afin de retracer l’esprit du festival depuis ses débuts jusqu’à nos jours, le programme de cette édition propose aux festivaliers une invitation rythmée à travers une série de manifestations intellectuelles, musi­cales et culturelles qui investiront la ville et les lieux d’Essaouira de manière progressive.

Comme chaque année, les grandes vedettes du festival seront les Mâalems gnaouis tel que Mâalem Said Kouyou, Mâalem Mohamed Kouyou, Mâalem Hamid El Kasri, Màalam Mustapha Bakbou, Mâalem Hassan Boussou, Mâalem Mokhtar Gania, Mâalem Abdeslam Alikane, Mâalem Khalid Sansi, Mâalem Aziz Baqbou, Mâalem Ould Khoumani, Mâalem Alal Soudani, Mâalem Abdellah Akharraz, Mâalem Mahmoud El Gouchi, Mâalem Abdenbi Guedari, qui viendront de tous les coins du Maroc pour représenter les couleurs de leurs confréries.

Dans des sonorités variées, le programme propose également une belle brochette d’artistes comme Carlinhos Brown qui fusionne musique gnaoua et samba-reggae bresilienne, Lucky Peterson qui fusionne gnaoua et blues americain, Bill Laurance qui fusionne gnaoua et Jazz-UK. D’autres artistes comme Titi RobinHindi Zahra, Gnawa Diffusion, Ismaël Lô, Band Of Gnawa avec Loy EhrlichRibab FusionSpeed Caravan, et d’autres joueront leurs partitions en associant la musique gnaoua à leur style. «Ce festival est un réel laboratoire de fusion musicales et nous tenons à ce qu’il continue d’en être ainsi. Nous protégeons cette spécificité et cette authenticité qui caractérisent cet événement, qui lui donnent du sens et de la crédibilité. Les stars du festival, ce sont avant tout les Gnaouas », précise Neila Tazi.

Quelle meilleure transition pour rappeler un des rendez-vous majeurs du festival, celui du FORUM DES DROITS DE L’HOMME dont la thématique cette année sera « Créativité et politiques culturelles à l’ère du numérique ». Quatre panels de débat sont prévus lors de cette sixième édition de ce forum qui s’articulera autour de plusieurs axes : ‘Arts vivants, édition, cinéma, musique… ce que change le digital !’, ‘Le digital au service de la diversité ?’, ‘Vers l’émergence de nouvelles disciplines artistiques’, ‘Quelles politiques publiques et quelles actions de l’ensemble des acteurs ?’.

Je vous laisse découvrir le programme complet de cette édition :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s