Visa For Music 2014 (Jour2 : Le 13/11/2014) @ Rabat

Le voyage de l’incontournable et l’international salon Visa For Music continue avec une magnifique 2ème journée. Des artistes, professionnels, et passionnés de la musique du monde venus des quatre coins du monde pour un échange autour des expositions du salon, des conferences, des showcases, des projections de film, des rencontres, meeting et des afters.

Les live showcases ont été entamés par des sublimes groupes, artistes, formations et collectifs sur les 3 scènes du festival, dont Cinema&Club Renaissance,  et le Théâtre National Mohammed V :

  • Le joueur de kamele n’goni originaire du Mali ABOU DIARRA avec son ensemble DONKO BAND.
  • La formation colombienne « Los Tambores de Cabildo », axée sur les percussions et la danse moderne afro-américaines, sur scène c’est un spectacle qui respecte les codes ancestraux dans une mise en scène riche et esthétiquement puissante de la Colombie.
  • La groupe franco-marocaine aux influences multiples « Bin O Bin » et le collectif marocain « Bob Maghreb » composé de figures de proue de la nouvelle scène marocaine dédié au répertoire de Bob Marley ont fait bouger le public du Cinema Renaissance sous des rhythmes fusionnés entre Reggaes, Gnaouas, Chaabis, et Amazighs.
  • Les concerts du Théâtre National Mohammed V ont été entamés par une magnifique prestation du virtuose raffiné du OUD (luth) Driss El Maloumi, puis enchaînée par un sublime live de la formation N3rdistan, fondé par un ancien rappeur casablancais, Walead Ben Selim, avec des interpretations de textes personnels et de poètes célèbres (Mahmoud Darwich, Ahmad Matar, Nizar Qabbani…) autour de sons oriental-beat, électro urbain, afros-beat, et rock, la cloture de cette soirée a été assuré par le fer de lance de la nouvelle scène libanaise, un des projets les plus en vogue de la scène actuelle arabe « Mashrou’ Leila », un show renversant, ils ont mis le feu au Théâtre National Mohammed V.
  • La cloture des showcases au Cinema Renaissance a été assuré par le multi-instrumentiste, chanteur et compositeur marocain Majid Bekkas et les formations de Mehdi Nassouli, l’enfant du terroir musical traditionnel Melhoune (chansons poétiques des artisans), Gnaoua ou la Deqqa (percussions polyphoniques). Harmonie et partage sont les mots qui reviennent sur les 2 concerts.

Retour en images sur cette 2ère journée de « Visa For Music » :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s